Les apertintailles des Gilles de Binche

Reconnu comme chef d’oeuvre du patrimoine oral et  immatériel de l’Humanité par l’UNESCO en 2003, le carnaval de Binche  (en Wallonie, vers Charleroi) est atypique, voire inca par ses origines bizarroïdes, qui restent cependant tout-à-fait logiques dans l’esprit belge du Hainaut, tout comme la devise de la ville : « PLVS OVLTRE », devise qui était celle de Charles Quint.

Extrait de Wikipédia :

mardi gras

C’est l’apogée du carnaval. Pour de nombreux Binchois, cette journée est la meilleure de l’année. Tout commence dès l’aube (vers 4 heures du matin) avec le ramassage ou prise de gilles. Au son de l’Aubade matinale (air de pipeau), les Gilles se rendent les uns chez les autres pour se rassembler. Ils s’accueillent mutuellement avec une coupe de champagne. Les Gilles continuent leur route, chaque groupe de gilles se dirige vers leur local où ils se réunissent pour prendre leur petit déjeuner, composé d’huîtres et de champagne là aussi, comme le veut la tradition.

En fin de matinée, Gilles, Paysans, Pierrots et Arlequins se dirigent vers la Grand-Place pour accomplir le rondeau matinal après avoir revêtu un masque de cire unique, que seul le Gille et le Paysan de Binche portent et qui symbolise l’égalité de tous.

Prochain rendez-vous en 2013, sur la place de l’hôtel de ville, pour faire grelotter les arpertintailles !

//

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :