le vaisseau de pierre

les jours où il ne se passe rien sous un grand ciel bleu sans nuage, des migrants sautent sur un rafiot avec l’espoir d’un monde meilleur qui les attend, de l’autre côté de la mer. Récemment encore, plusieurs dizaines de morts en Méditerranée.

Le ciel est bleu, la mer est belle. Naviguons en brassant nos illusions, le tsunami viendra quand nous n’aurons plus rien à attendre, car il n’y aura plus rien ici, là, partout.

Un bon bouquin : « le vaisseau de pierre », de José Saramago, à lire écroulé dans un transat.

Un commentaire sur “le vaisseau de pierre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :