silence, on roupille ! (marre de cette sur-information permanente et décervelante)

« – Chinette, t’es fatiguée ?

« – oui, Chinou ! toutes ces infos du matin au soir ne me laissent pas une minute pour ne penser à rien, ou, mais c’est pour te faire plaisir, à toi !

« – moi, c’est pareil ; mais il vaut mieux que j’évite de penser à moi, alors les flots d’infos quotidiens me rincent la cervelle.

« – la cervelle, ça fait longtemps que tu n’en as plus un gramme, Chou !

« – mais le petit pois que tu as dans le crâne nous est très utile, Fleur !

« – bon, on ne va pas se disputer. Si nous allions faire la sieste au soleil ?

« – sur le banc en pierre à tête de lion ?

« – oui monsieur !

« – on éteint la radio ? »

« 

2 commentaires sur “silence, on roupille ! (marre de cette sur-information permanente et décervelante)

    • Ce post a presque quatre ans et pourtant, c’est vrai, le gavage perdure. Merci pour votre commentaire. Nous filons sur Lisbonne, par la route, découvrir ces nouveautés sans cesse renouvelées : les couleurs de la nature, la beauté des paysages, des gens, bref ce qui fait de nous des rêveurs impénitents !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :