Arrêtons de jouer et passons à table !

Encore un fait divers qui en dit long sur notre capacité à vivre ensemble, comme de vrais êtres humains civilisés.

Article paru dans sud-ouest : http://www.sudouest.fr/2012/10/04/trois-hommes-arretes-pour-avoir-decoupe-un-japonais-et-l-avoir-transforme-en-curry-840133-7.php

Mieux vaut s’en tenir à cette belle reflexion de Salvador Dali :

En ce qui concerne la spontanéité, je dirai qu’elle est aussi un pied de porc, mais un pied de porc à l’envers, c’est-à-dire une langouste, celle-ci, comme chacun sait, présentant, au contraire du pied de porc, un squelette extérieur, alors que la viande superfine et délicate, c’est-à-dire le délire, occupe l’intérieur, ce qui signifie que, pour la spontanéité, la carapace de l’objectivité offre une résistance au délire mou de la viande.

  • Les cocus du vieil art moderne, Salvador Dalí, éd. Fasquelle, 1956, p. 107
    Enfin, pour ce soir !…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :