parlez-moi d’amour, et je vous fais la promesse de vous revoir dans soixante ans

Petit article qui permet, au-delà de la chose traitée, de découvrir un métier fabuleusement lié à l’avenir de l’humanité : prospectiviste.

Tu fais quoi, aujourd’hui Chinette ?

Ben, je suis un cours de prospectivisme de onze à douze, tiens !

C’est utile ?

Ben oui, Chinou, comme ça, si le ciel nous tombe sur la tête, on ne sera pas les derniers à le savoir !

Oui, même si ça ne nous avance à rien, au moins, on saura où l’on aurait voulu aller… Bien, bien, et ben moi, je vais prospecter le lit de la rivière, en espérant trouver le sommeil.

Article : http://alternatives.blog.lemonde.fr/2012/12/16/dans-50-ans-on-fera-lamour-avec-des-machines/

 

//

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :