il est né, mais qu’est ce qu’on va paître?

petit dessin versé dans une grasse matinée, (ne réveillez pas les vieux proverbes, tels que « je pense, donc je suie », ah ah).

Que ceux qui voient de l’herbe depuis leurs fenêtres ne se moquent pas de ceux qui amassent du blé dans leurs poches.  (proverbe ukrainien, à réciter par coeur dans les collèges de Kiev) (joke)IMGP8343

//

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :