Accident du travail

Alors qu’il poussait sa brouette en sifflotant et filait à toute berzingue, un panneau géant de signalisation a coupé la route de monsieur Gérard Belkacem Souza, qui a versé illico dans le fossé. Cet accident, sans gravité, n’a pas nécessité d’arrêt de travail. Mais l’ouvrier a été condamné à faire deux heures sup, peine réglementaire, applicable pour le délit de travail sous l’effet de stupéfiants,  son visage étant marqué par l’effarement et la stupéfaction,  son attitude étant également contraire aux règles de l’art, art qui veut que lorsqu’on voit un panneau, on fonce dedans, et l’on n’y tombe pas.

Pour votre augmentation, monsieur Belkacem Souza, repassez le mois prochain.

La direction du LPKI.

//

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :