Piquer un phare sans en rougir : démonstration.

Extraits de notre collection de petites lanternes qui brillent la nuit et sont, en journée, parfois visitées par quelques colimaçons sans escalators et autres fantasmes phalliques sans mauvaises pensées…

//

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s