les chariots de feue (ma mère)

L’air de rien, ces quinze images (le « Monde » d’aujourd’hui) montrent l’évolution de notre société de cons(ommation), ainsi que celle de nos besoins souvent surfaits et pour lesquels on manie marchandises, scanne soi-même les produits (premier remuage) remis ensuite dans les caddies, puis le tout re-manutentionné dans la voiture, puis chez soi. Avec le prix  payé recta avant la barrière anti-vol, sans interlocuteur vivant, dans ce cas précis. Bouffe, charrie et tais-toi.

http://www.lemonde.fr/economie/portfolio/2013/06/14/le-concept-des-hypermarches-a-50-ans_3429210_3234.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s