Sebastiao Salgado, le Glauber Rocha de la photo

Cet article du Monde est très décevant (http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2013/10/07/sebastiao-salgado-les-ecueils-de-genesis/), quand on connaît le géant qu’est Sebastiao Salgado, les images réellement fabuleuses des chercheurs d’émeraudes (je crois), des paysans sans terre, prises au Brésil, son pays, voici quelques décennies, on ne parle pas d’écueils en évoquant ce magicien de l’image. Et quand les images sont belles malgré la misère et les combats perdus, l’homme qui les prend mérite le respect et oeuvre pour une mémoire vive, vivante, et n’a que faire des critiques parisianistes sans valeur ni accroche.

Salgado évoque (pour moi) depuis le film de Glauber Rocha , « Antonio das Mortes » : extrait ici : http://www.youtube.com/watch?v=YxcZ5iwAoA4

http://www.youtube.com/watch?v=lrC5PSzss7o

Plus : http://agonistica.com/sebastiao-salgado-a-great-master/

http://www.unicef.org/french/salgado/bio.htm

Image de présentation tirée du site agonistia.

PS: Dommage qu’en province ce genre d’expos ne passe pas, ne serait-ce, dans mon petit pays, qu’à Bordeaux ou Toulouse (malgré les superbes expos du château d’eau).

(il faudra aussi parler de Witkins, dans un autre genre, Chinou…)

Un commentaire sur “Sebastiao Salgado, le Glauber Rocha de la photo

  1. J’avais vu la sélection du Monde qui en effet est tout à fait moyenne. Merci pour les autres liens. De la belle photo !
    oui, dommage que l’on ait pas ce genre de photo en itinérance sur la ville.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :