Tangueando las paredes (en faisant danser les murs)

cette belle réalisation picturale photographiée ce jour en plein centre de Tarbes. Ou comment transformer les murs lépreux d’un passage emprunté en espace jubilatoire. Un  petit bistrot typé « argentino » dans ce passage. Et Chinette me glisse à l’oreille : « ça ne m’étonnerait pas que ce soit lui qui ait repeint les 30 m de mur. Enquêtons, Chinette, et profitons, Chinou ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :