Vieux fainéant(s)!

Plus d’un mois après que le hasard nous mène à saint Sever de Rustan, bon petit resto sur place, le vieux père roupillait tranquille. Il est bon souvent d’observer la joie, la flemme et l’entregent des animaux pour que notre ressenti soit ad minima « plausible ». Serions-nous heureux sans eux et de quelle manière ?

De retour au « Petit Paradis », les chats (4+ Trois pattes et Mirabelle) folatraient dans le jardin, montant aux arbres, se poursuivant, simulant de fausses agressions. Sous le chant des oiseaux, qui piaillaient dans les branches.

Qui serions-nous, en leur absence, Chinou ?

De la merde, Chinette, de la merde.IMGP1353 IMGP1354 IMGP1683 IMGP1684

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s