les bandits des grands chemins sévissent encore ! (le temps des brouettes)

Surpris en flagrant délit d’attaque d’une brouette remplie de  boulot (un peu dur, mais c’est comme l’or, le rapport est substantiel) , une troupe de chenapans n’a eu que le temps de s’évaporer dans la nature, laissant leurs armes (des râteaux, des ramassiers,des pelles n°29) sur le lieu même de leur forfait. Chinou, le grand reporter photographe (free lance), était sur les lieux.  Il semblerait que ce soit Chinette qui, grâce à son lèche frite, aurait fait déguerpir ces pirates de la route et des jardins. Mais rien n’est prouvé, tant il y avait de gamelles dans le lave vaisselle, aujourd’hui…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s