les petits plaisirs du bric à brac ambiant (la Pointe courte, Sète, 2014)

c’est un lieu où règne tout ce qui n’a pas de lois, un endroit où l’on pose sa chaise, on étend ses filets, on s’interpelle et l’on boit le temps qu’il faut, avec la modération du temps qui passe, donc l’infini du soir qui, en ce début juin, ne tombe pas de sa chaise ; c’est la fête à DD (Dédé), et les américains sont en Normandie : on a la paix, on regarde les chats, des miscio -miscii ?- (matous) avec des tronches de bagnards, les ponts de lourdes ferrailles du canal vont se lever pour faire passer toute une procession de voiliers. Et dans le monde triste qui environne ce petit quartier on entend au loin, porté par le vent, la voix mécanique d’une annonce de la SNCF, ses retards et sa musique infecte, alors qu’autour d’un petit verre de vin blanc, on contemple les anchois volants et argentés venant se poser dans le dernier refuge de notre appétit souverain : l’ assiette ensoleillée du farniente, mais sans arêtes.

Hors propos, mais géant toujours : http://www.sudouest.fr/2014/06/07/nantes-les-automates-geants-de-royal-de-luxe-defilent-devant-des-milliers-de-personnes-1578934-4608.php

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :