un des poèmes que vous ne lirez pas dans le métro parisien cet été!

Concours poésie RATP 2019 (5 à 6000 textes déjà envoyés par les gens d’un peu partout)

(j’avoue humblement que je devais faire mieux!)

 

           Je suis celle que tous poursuivent
Je suis debout je dors debout je suis au bout
Je suis dedans je file en lignes le temps présent
Je suis ces veines qui voient la Seine le pont des Arts
Je suis la fièvre qui fend de rires les gares les quais
Je suis debout je dors debout je suis au bout
Je suis l’absence des retards des drames et des larmes
Je suis seule la ville est nue qui dort debout
Je suis la lune je suis la boue je suis en peine
Je suis la ville perdue dans ses lumières
Je suis la joie de ces cons qui s’alarment
Je suis les dents qui mordent la poussière
Je suis un lendemain qui serre ses poings
Je suis debout je dors debout je suis au bout
Je suis Paris.
AK
04 04 2019
Ptcq
Texte original (un poil plus long car n’entrant pas dans le format):

Métro

Je suis debout je dors debout je suis au bout

Je suis dedans je file en ligne le temps présent

J’ai de la veine je vois la Seine le pont des Arts

J’ai la fièvre qui fend de rires les gares

Je suis debout je dors debout je suis au bout

Je suis en retard en armes en larmes

Je suis seule la ville est nue qui dort debout

Je suis la lune je suis la boue je suis en peine

Je suis la ville perdue dans ses lumières

Je suis la joie de ces cons qui s’alarment

Je suis les dents qui mordent la poussière

Je suis un lendemain qui serre ses poings

Je suis debout je dors debout je suis au bout

Je suis ton pain ton quotidien, ton chien, ta vie

Je suis la suie la grisaille, l’évadée sans jupons

Je suis des millions je suis la Seine le pont des Arts

Je suis Pessoa à Paname debout couché assis

Je suis je suis je suis l’absence qui me poursuit

Je suis Paris.

AK

03 04 2019

3 commentaires sur “un des poèmes que vous ne lirez pas dans le métro parisien cet été!

  1. Et que signifie Ptcq ?
    Et pourquoi l’un est-il daté du 3, l’autre du 4 alors que c’est le même tout en étant différent ?

    J'aime

  2. Je ne comprends rien.
    Qui est l’auteur de ce poème signé AK, AK disant qu’il aurait fait mieux ?
    Le premier texte annonce le second in extenso disant qu’il était trop long pour le mettre in extenso.
    « Je suis comme une truie qui doute » disait Claude Duneton

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :