lettres à Henriette (1973-1980) : juin 1978 (oublié dans la chronologie)

Paris 29 juin 1978 EPINGLES A NOURRICE 21h15

Comme j’ai très peur d’être battu pour ce que j’écris je le tairais malgré mon envie désespérante de, enfin, pouvoir crier la vérité à des oreilles devenues sourdes à force d’en avoir trop entendu bien qu’elles soient restées muettes à toutes les matières traitées malgré que sans colorants elles soyent jaunes de serre humaine et qu’en fait de compte avouons le je suis comme un poussin cherchant son omelette (cf Higelin) en commençant c’te (=cette, c’te, cte) lettre.

Que dire de l’instant vaporeux où l’on m’a communiqué que les tests radiographiques me fichaient cancéreux du poumon cpt que l’aorte refluait ses laborieux globules à un chomage technique forcé.

Reprise : Paris 30 juin 21h15 (hasard?)

Jour joyeux s’il en est de la paie tombée. Tu recevras d’ici peu un mandat de 1000 francs à conserver soigneusely ! Les choses vont commencer à se précipiter (réservations, etc). Nous prendrons le Transsibérien vers le 16 aout donc je passerai quelque temps te voir. Je bosse demain et samedi prochain aussi (heures supplémentaires = encore sous sous). Nous arrêtons le 31 juillet et descendons à Pau vers le 3 aout. Selon.

Gato Barbieri joue de la clarinette dans le salon. Nous regardons les emissions sur le pouvoir. Très intéressant (poils aux dents). (nota 2019 : chez mamie Marguerite, rue de Flandre)

Tout va donc bien madame la Marquise. + également, je t’avais parlé de mon petit vieux(*) (plus grand que moi au demeurant), il prenait sa retraite aujourd’hui et je lui ai redit de passer (je lui en avais donc déjà parlé) me voir à notre nouvelle adresse (d’ici au 14 juillet) afin de le renseigner et de lui donner ton adresse. Juge par toi-même. Je lui donne mon soutien moral. Tiens-en compte ! (il ne fume ni ne boit pas (entre autres)). En outre il sait faucher (l’herbe). Etc etc.

Un post scriptum encore : si tu as l’occasion de voir Pat…ce mois de juillet, dis-lui qu’il essaye de passer entre le 4 et le 9 aout à Soum…, ou qu’il me joigne à Paris. Avec l’adresse ci-jointe : j’ai une chose importante à lui demander.

Là-dessus je m’extraye.

Tchao

A début aout

A.

16 rue de Flandre

75019 Paris

(*) note 2019 : il s’agissait du veilleur de nuit de chez Lanvin, qui partait alors à la retraite. Un papi charmant, intelligent et, faut-il le dire, de gauche!), à qui j’avais proposé d’aller visiter le Béarn en logeant chez Henriette -voire de s’y installer. Il était veuf-.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :