L’oiseau et le marin

L’oiseau

Celui qui écoutait

Sans pépier

Les racontars des hommes

Incapable de s’envoler

Sur sa branche perché

L’oiseau

De sa plume distraite

Nota tous les méfaits

Sans pépier

Sans papier

Tout cependant

Fut consigné

A l’encre des sureaux

Ancres marines

Oiseau naufragé

Sur le bastingage

Oiseau sans âge

Oisif sans ailes

Qui écoute la mort

Mêle ses rires

A la croisée des mers

Au refrain des marées

De ta plume discrète

Longe les quais

Marin marin

L’oiseau l’a dit

Ta mère se meurt

Sa tombe est pleine

De bonne terre

Si tu reviens, si tu reviens

Un jour écoute

L’oiseau te parlera d’elle

Sur sa branche perché.

04 10 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :