un peu de vagues à Slam (Grand Corps Malade et Bohringer)

Belles phrases ciselées, musique simple ; un impromptu de qualité, pas vrai Tonton?

Course contre la honte…et en ce samedi encore les restos du cœur collectent pour les plus démunis. Cercle infernal du rien ne change

Perso je craque sur ce morceau issu de son premier album (bon OK, il fait un temps pourri mais le moral est bon)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :