Ce fou qui se croit le roi du monde

Ce que je peux lire dans la Presse me rend dingue. Les pouvoirs que possède jusqu’en janvier 2021 le canard peroxydé apportent chaque jour leur(s) lot(s) de tout ce qui n’est pas la nature humaine que chacun de nous portons, malgré les différences de vues que soutiennent les uns et les autres et qui souvent animent les débats, qu’ils se déroulent au café du commerce ou dans les repas dominicaux, voire dans la rue. Là, c’est docteur Folamour (-de-Moi-) dans tous les sens, un enfant gâté de 74 ans qui croit qu’on lui a volé sa part de gâteau, qui pour se venger d’avoir perdu les élections espère encore appuyer sur le bouton rouge au risque de déclencher une troisième guerre mondiale, dans ce laps de temps où il faudra bien, avec ou sans camisole, le sortir de la Maison Blanche.

La Presse américaine (New York Time, fake news!), alarme. Ne parlant pas anglais, je me réfugie dans les articles de différents journaux nationaux et d’infos radiophoniques, censés faire leur boulot. Ainsi, dans La Dépêche du Midi, cet article. Extrait :

Le monde doit-il craindre les dernières semaines de pouvoir de Donald Trump ? Se poser la question, ce n’est pas seulement s’interroger sur l’état du compte Twitter du président américain, devenu plus erratique que jamais depuis son échec face à Joe Biden, mais plus sérieusement sur ce qu’il est capable de faire d’ici au mois de janvier, lorsqu’il quittera la Maison blanche.

Dans son édition de ce lundi 16 novembre, le « New-York Times » révèle une anecdote, si l’on peut dire, qui confirme que Donald Trump entend jouir de son statut d’homme le plus puissant du monde jusqu’au dernier jour, et quelles qu’en soient les conséquences…

Jeudi dernier 12 novembre, il aurait ainsi consulté plusieurs de ses hauts collaborateurs sur l’opportunité de frapper ces prochaines semaines un site nucléaire iranien dans lequel Téhéran continuerait de stocker de l’uranium. Cette réunion de travail aurait fait suite à la diffusion d’un rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) désignant le site de Natanz comme un lieu de stockage de minerai radioactif. »

Autre journal, fiable, « Les Echos ». Tout autre chose :

https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/alaska-ladministration-trump-autorise-les-forages-dans-une-vaste-zone-protegee-1233041

Extrait : « 

Après plus de 30 ans de lobbying, l’industrie pétrolière pourrait bientôt avoir accès à des terres protégées de l’Alaska. L’administration Trump a publié ce lundi une autorisation définitive des forages pétroliers et gaziers au sein du refuge national de la faune arctique (Arctic National Wildlife Refuge), une aire naturelle où ils étaient bannis depuis plusieurs décennies.

Cette immense étendue sauvage située au nord-est de l’Alaska, peuplée d’ours polaires et de caribous, est le plus grand refuge faunique des Etats-Unis. Le document signé par le secrétaire à l’Intérieur David Bernhardt ouvre la voie à des forages sur une bande de 6.300 kilomètres carrés, sur les 77.000 kilomètres carrés que comprend la zone. La vente aux enchères des baux pétroliers pourrait avoir lieu ​« aux alentours de la fin de l’année », d’après le secrétaire à l’Intérieur.« 

Ce ne sont que des icebergs sur la longue incrédulité des américains. N’étant pas spécialiste, mais simplement sensible à ce qui se passe dans le monde auquel nous appartenons (sauf Elon Musk et Donald T.), je me permets simplement de donner mon avis, comme l’on peut encore et pas forcément pour longtemps critiquer sans vindicte ce qui se passe ailleurs que dans notre cuisine; bref, j’ai peur des dingues, même quand ils vivent dans leur tour, à 6000 kilomètres de chez moi, tout comme de ceux, à l’Est, qui nourrissent la même folie. Mais on pourrait en écrire des pages, des tomes plus épais que les livres de La Pléiade. Les dictateurs sont si nombreux. Une seconde, on frappe à la porte.

« Monsieur Chinou? »

« C’est moi. »

« Plus pour longtemps! (ah ah ah!) »

BOUM !

Mince! je n’ai pas abordé les grâces présidentielles qu’il peut en toute légalité accorder à ses potes, et même, sous certaines conditions (démission de sa part et Pence comme nouveau président aurait alors la possibilité de gracier Trump des diverses affaires qui l’attendent à la sortie). Si je me trompe, j’accepte de revenir sur ces hypothèses).

Pour finir, un commentaire sous l’article de La Dépêche :

« S’il pouvait déclencher la prochaine guerre mondiale, et y assister en jouant au golf sur SON terrain de golf il en éprouverait surement plus de plaisir que de saisir les femmes de la façon dont il se vantait il y a quelques années !
Mais peut être qu’il n’y a plus que la banane qui se tienne droite, surtout à coup de spray imperméables !
Il oublie peut être un peu trop vite, et c’est surement ce qui l’a fait réfléchir, que le prochain conflit mondial sera nucléaire et mené à l’aide missiles! Ses conseillers lui ont démontré (croquis en couleur à l’appui !) qu’une bombe sur la maison blanche éradiquerait également son golf préféré en Virginie !
Et ça c’est hors de question !!! »

entrelacs de racines

6 commentaires sur “Ce fou qui se croit le roi du monde

    • Je nai pas encore trouvé de fou furieux à photographier dans mon petit pays (tant mieux!). Mais c’est vrai qu’un scarabée, c’est plus cool qu’un monstre planétaire !

      J'aime

  1. Il ne faut pas oublier que l’entourage pourra aussi profiter à très long terme des dernières folies du foldingue. Il aurait besoin d’une camisole, il l’aura peut-être, mais avant il brûlera tout ce qu’il peut derrière lui. Il a déjà commencé.

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne crois pas que l’entourage le laisserait appuyer sur le bouton, c’est un homme seul maintenant, il n’a plus aucun soutien à part les gogols dans la rue nourris de burgers bien gras et de théories complotistes.

    Aimé par 1 personne

    • Hum hum ! un homme seul avec 70 millions d’imbéciles (j’exagère, car la mise n’est pas si simpliste), je ne suis pas si sûr qu’il finisse par se faire oublier.
      Je n’ai pas retrouvé le passage d’un « prédicateur » à la télé US, mais c’était vraiment le genre de type qui fait peur (les chocottes, comme on dit ici), un monstre sorti du film « les morts vivants ». Un truc affolant!

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :