Archive | architectures et géométries colorées RSS for this section

Côtes d’Armor, la vallée des saints et du domaine de la papeterie…

Pour me faciliter la tâche (Chinou=feignassou), je re-blogue mon article écrit alleurs, mais comme c’est pour vous, j’ajoute quelques sculptures et autres de la maison d’hôtes « le domaine des papeteries », dont vous trouverez tous les renseignements dans l’article que voici voilà :

Le vent nous portera !

Quelques sculptures prises ici là dans le jardin et aux alentours  (peut-être 1/10 ème de l’ensemble extérieur, et l’intérieur de la bâtisse est magnifique, étrange et poétique, décalé. Les hôtes sont charmants, dévoués et intéressants. Si vous devez aller en Bretagne un jour…

Cerbère, entre chien de mer et Rayon Vert

Glané ce jour dans le supplément du Monde (« M »), ce bâtiment emblématique de cette ville moche à la frontière franco-catalane. Cerbère fut un lieu de transit ferroviaire très important au début du XXème siècle. Je me souviens d’avoir vu cette bâtisse en passant il y a vingt ans pour aller à Barcelone, métropole aujourd’hui en deuil, comme nous le sommes, Chinette et moi, face à la barbarie, cette guerre civile meurtrière et lâche.

« Cerbère connaît un demi-siècle de prospérité à partir de cette date. Toutes ses activités tournent autour du train et de la frontière avec son transit de marchandises et des personnes.

Au début du xxe siècle, les trains espagnols qui franchissent la frontière à Cerbère doivent être déchargés et leurs marchandises transbordées dans des wagons « français » : la différence d’écartement des railsentre la France et l’Espagne ne permet pas aux mêmes trains de circuler dans les deux pays. Pour le transbordement des oranges, travail délicat, ce sont en majorité des femmes qui sont embauchées. Mal payées pour un travail pénible, elles se mettent en grève en 1906 alors qu’on leur refuse une augmentation de 25 %. C’est le premier mouvement de grève exclusivement féminin de l’histoire. Il dure presque un an.

Le 26 mai 1938, dans le cadre de la guerre civile espagnole, Cerbère est bombardée par un bimoteur identifié comme un Dornier Do J. Il y eut plusieurs blessés10. » (Wikipédia)

le Belvedère du Rayon Vert

http://pyreneescatalanes.free.fr/Villages/Cerbere.php

 

Photo illustration : funiculaire, Pau

les châteaux en Espagne ont migré en Italie

Un château en Espagne est une expression signifiant quelque chose d’impossible ou d’irréalisable. On parle le plus souvent de construire ou acheter un château en Espagne dans l’idée de créer des plans, des projets ou des mécanismes qui n’aboutiront jamais. (wikipédia)

Voilà que cette expression est démentie par les italiens, si l’on en croit l’article ci-dessous :

http://mashable.france24.com/styles/20170517-italie-chateaux-gratuit-tourisme-patrimoine

Il ne reste plus qu’à casser la tirelire pour financer les travaux de rénovation. Enfin un rêve accessible !

 

(château en Irlande)

Où coincer la bulle sinon dans un oeuf ?

Voici un nouveau bâtiment réservé aux rencontres des dirigeants européens. Il se situe à Bruxelles. Un chou aurait pu faire l’affaire, non ?

http://www.ouest-france.fr/europe/leurope-soffre-un-surprenant-siege-312-millions-deuros-4398351

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

« une vie meilleure » entre autoroute et Echez (rivière)

Je les avais cherché dans les rues de Juillan, près de Tarbes, mais les territoires communaux sont vastes et comme j’ai perdu la boussole depuis quelques mois, impossible de trouver l’endroit où avait opéré la bande de joyeux filous !

Ils oeuvraient pour aider une asso, « une vie meilleure », qui s’occupe de gosses en difficulté(s). Le temps a passé, la peinture a séché, et l’eau de l’Echez a dû se jeter dans l’océan avant que Chinette et Chinou (en demandant à des chasseurs, puis à des gens rinçant les boyaux du pêle porc dans le ruisseau et enfin à un papi promenant ses chiens…). Mais nous avons fini par trouver. Voici donc la moisson d’images réalisées ce samedi (hier) matin, en banlieue tarbaise. Ouvrez l’oeil !

 

Ki Ka fôché mes crayons de kouleur ? C enkor Nakre!

Je n’étais pas passé dans ce quartier depuis quelques mois et y ai découvert quelques nouvelles fresques frasques signées Nacre, l’incontournable et excellent graffeur. C’est toujours un régal visuel .

Le jambon et la tielle, de Bayonne vers Sète…

 

Cela devient un rituel de Chinette et Chinou : avant d’aller nous régaler d’images singulières à Sète ( festival de mi-mai à début juin), de jouir de la ville et de ses lieux magiques (la Pointe Courte), nous rendons visite à l’Atlantique, à ses rivages en constantes mutations. Bayonne est devenue une ville qui a su, par l’esprit basque espagnol, se mettre au goût du tourisme: attractivité des lieux sur les rives de la Nive, restos en chapelets, exotisme des noms… Mais, contrairement à Sète, ce tourisme n’est pas ce que j’appellerai « naturel ». J’entends par là qu’il cherche plus le client que le plaisir de vivre un quotidien partagé avec des gens simplement de passage (cependant, il faut se balader hors de la grande digue et ses attrape-couillons).

Ceci dit, Bayonne a, par beau temps, des reflets magiques que les canaux de Sète peuvent jalouser. La lumière de l’Atlantique a les mêmes vertus que celles de la Méditerranée, et réciproquement : elle fait rêver. Elle inverse l’horizon, elle vous rend Dagobert et vous dormez le cul à l’air en faisant ronfler les vagues.

Dire de Bayonne qu’elle est une ville vivante, c’est-à-dire que la nuit y pointe l’aube dans des lieux arcs-en-ciel, est autre chose. Sans oublier la fin de l’ETA côté français, dont le « petit Bayonne » était un des lieux actifs, mais cela remonte à un quart de siècle environ. L’environ bayonnais, en quelque sorte. Tout ceci n’étant que la partie visible d’un sauvage environnement.

 

IMGP4844 IMGP4911 IMGP4909 IMGP4908 IMGP4907 IMGP4905 IMGP4903 IMGP4901 IMGP4899 IMGP4896 IMGP4895 IMGP4894 IMGP4893 IMGP4889 IMGP4888 IMGP4887 IMGP4884 IMGP4883 IMGP4882 IMGP4881 IMGP4880 IMGP4879 IMGP4878 IMGP4877 IMGP4876 IMGP4875 IMGP4874 IMGP4873 IMGP4872 IMGP4870 IMGP4867 IMGP4866 IMGP4865 IMGP4864 IMGP4863 IMGP4861 IMGP4860 IMGP4859 IMGP4854 IMGP4853 IMGP4852 IMGP4851 IMGP4849 IMGP4847 IMGP4846 IMGP4844 IMGP4859 IMGP4854 IMGP4853 IMGP4852 IMGP4851 IMGP4849 IMGP4847 IMGP4846

le prix de l’équerre d’argent a été attribué à…

… à qui l’auriez-vous attribué ?

Pour se faire une idée des architectes en lice : http://www.lemoniteur.fr/157-realisations/article/actualite/26231170-equerre-d-argent-2014-les-realisations-en-lice

 

attribué à l’agence RDAI architecture. Un design pas exceptionnel !

les ourzs ont dix ans, ils savent pas ben écrire mais ils dessinent et peignent de belles girafes dans le zoo urbain

(le titre a tout dit !!!)

(photos prises derrière le stade Trélut à Tarbes, j’ai pas trouvé les autres lieux, dont Juillan, mais je ne me suis pas forcé non plus, c’est vrai mais c’est triste. Allez, Chinou, force-toi un peu !)

Battre le pavé, ça donne la dalle …

Petite balade au ras du sol pour garder les pieds sur terre et se faire un petit plaisir en transhumant (Changer de pâturages selon les saisons, pour un troupeau)

%d blogueurs aiment cette page :