Catégorie : écrits ici et pas ailleurs (heureusement!)

Brexit : une balafre irlandaise?

En 1980, ma compagne et moi avons remonté l’Irlande, de Cork au sud à Large (au-dessus de Belfast) pour prendre ensuite le bateau jusqu’à Stranrae, en Ecosse (?) à cheval sur notre moto MZ 125. J’en parle ici car avec l’annonce de l’imminence du…

Les histoires d’un jour se lèvent le lendemain aux bras d’autres récits

Les histoires d’un jour se lèvent le lendemain aux bras d’autres récits. Celui qui te masquait le chagrin et la peine dessine désormais sur des mers lointaines des lettres aux courbes lentes, que les vagues encore mugissantes déposent sur la plage. Tu y réponds…

Un petit délire très visionnaire(!) de 1980

Cet enfant était venu précocement d’une éjaculation. La fille du laitier -dieu sait pourtant combien elle en avait trait, des pis- devînt ma femme. Elle avait seize ans et moi quinze. Une dérogation avait suffit au mariage. Cet enfant naquit hermaphrodite. Incestueusement nous l’aimâmes,…

âneries

Comme vient aux hommes l’envie de courir Quand ils sont à bout de souffle j’ai cru Dans les vapeurs d’un cheval monté à cru Bien gardé dans l’écurie de mes incuries Le cheval que j’avais choisi encore en rit Tu me reconnais bien, idiot,…

Une lune rousse dans les bras nus d’un arbre, la nuit viendra…

ce soir la lune est pleine et ronde, amoureusement rousse ; le ciel s’est débarrassé des nuages follets comme un rideau de fumée raviverait les planches d’une scène de théâtre, de verdure. Que le spectacle commence ! la nuit va tomber. Enfant, regarde la…

la publicité rend les vieux aussi cons que les jeunes, ou presque…

Ce soir, je regarde la télé. Demain, j’aurai soixante quinze ans. Mes enfants m’ont téléphoné, ils vont me faire une surprise. Chaque année, c’est pareil. Chaque année, depuis que j’ai arrêté de travailler, les cadeaux se sont succédés. Au début, c’était une bouteille de…

quand l’écume de mer bat le flanc des montagnes.

Quand l’océan se perd dans les montagnes… Le petit Jonas, assis en haut de la falaise, contemplait la mer. Il ne vit pas arriver cette  vague gigantesque, plus impressionnante que la baleine Moby Dick,  vague qui vînt claquer sur le rivage et l’avala tout…

le trappeur attrapé

J’ai marché trois jours avant d’enfin apercevoir la cabane en rondins qu’un vieux trappeur m’avait indiquée contre un gorgeon de mauvais Bourbon. La masure était censée se trouver à huit heures de marche, en se dirigeant plein ouest. Mais je me suis perdu à…

nuit blanche, nuit noire

La nuit blanche engrossait une femme noire Sous l’œil rond d’une lune rousse Dans la guerre sans fin les enfants mort-nés Suçaient le sang violet des mères Pendant que nous baisions sur de doux matelas Le monde tournait le dos aux visions des ados…

la Poésie, la Femme, et l’Homme anéanti.

La Poésie, la Femme, l’œil humide de la flamme, Qui se souvient d’un jour avoir lu son regard Quand passait la première l’autre fuyait son âme Dans un baiser factice qui comblait son retard. L’Homme, éternel satisfait, que l’Amour rend aveugle Lisait dans les…

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :