Catégorie : écrits ici et pas ailleurs (heureusement!)

Ce n’est pas une guerre, c’est un combat !

C’est une guerre sans bombes, sans obus qui percent Les tympans le mur des maisons, une guerre sans avions Sans armées en tenue de combat, du moins dehors, Hors des hôpitaux mais nous, potentielles victimes Entendons parfois les enfants rire, les oiseaux nidifier, Pouvons…

Ah, quelle vie de chien!

Sa mère lui répétait sans cesse Tu es un fainéant feignant de n’être Que paresseux, mais quand midi sonne Tes pieds sont déjà sous la table Tu confonds la brosse à cheveux Avec la brosse à dents du chien Pourtant tu es mon fils…

Le Coronavirus, c’est pas de la tarte ! ( deux mauvaises plaisanteries)

Mars 2011 Ça commence par une plaisanterie lancée au cours d’un banquet. Le lendemain, il a oublié qu’il avait raconté ça. C’est un ami qui le lui rappelle: tu étais tellement bourré que tu ne t’en souviens plus. Tu t’es moqué d’un convive en…

Exil en Normandie (les écrits du confins)

Exil en Normandie Marcel, mon petit Marcel, je ne te le répéterai pas deux fois : maintenant que nous allons être confinés chez papi et mamie en Normandie, je t’interdis de chausser tes patins à glace, que tu confonds avec des patins en moleskine…

A bons chats Vilain Coronat …(les écrits sans confins)

17 03 2020 conf J2 Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que les cinq chats présents qui vivent encore (nous en avons perdus pas mal, disparus ou écrasés) à la maison sont soucieux. Eux-mêmes semblent prendre en considération le mal que nous,…

le dernier billet de l’affreux Jojo

A l’angle de ce meuble qui se nomme enfilade J’ai trouvé un billet écrit de ta main d’homme Telle que tu l’utilisais quand le silence entre nous Charriait reproches et engueulades, un billet Un rectangle de papier blanc où tu avais inscrit L’amour perdu…

La fin du début

 Le Dieu américain empêcha tous les anges de voler par peur qu’ils soient contaminés par l’autre Satan (pas le grand roupillant en Iran) mais celui qui faisait désormais la nouba en Europe (une partouze à 27, mais les anglais(e)s sont si moches et les…

la courte vie d’Omar Cassin

La courte vie d’Omar Cassin, me raconta Léon, n’est pas une légende. Je vais te raconter, maintenant que le monde bouge et qu’il devient difficile de masquer le moindre fait au regard des autres, et de ceux qui principalement ne l’ont jamais ni vu,…

le chat funambule

Le chat avançait sur le fil à linge, les moustaches en balancier. Je le regardais, étendu dans l’herbe juste en-dessous des draps qui séchaient. La brise avait cessé et la lessive pendait au garde à vous sur l’étendoir. Seules les moustaches du chat vibrillonnaient…

Nous avons écrit ce que nous possédions : le chaos et le néant

Un jour les murs écriront la fin de nos histoires guerrières Alors qu’encore debout nos bras chargés d’armes lourdes Nous signerons de nos dernières salves les parpaings morts Toujours dressés, les monuments érigés en actes de décès Au pied desquels personne ne viendra pleurer,…

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :