Catégorie : écrits ici et pas ailleurs (heureusement!)

Soft Car jacking sur le parking

Nous emballions nos courses dans le coffre, sur le parking du supermarché, quand un type, assez jeune pour notre vision du temps, s’est approché. Il était souriant. Il s’est posté devant la portière avant gauche, et nous a regardé avec calme enfourner la marchandise… Continue Reading « Soft Car jacking sur le parking »

Un long confinement pour une brève rencontre

Hier soir dans un tiroir j’ai retrouvé ta lettre de rupture, la dernière, celle qui posait sur notre histoire un point final définitif. Comme je m’ennuyais, je l’ai relue. Je pensais y trouver un paradis perdu à jamais, puisque c’est toi qui est partie.… Continue Reading « Un long confinement pour une brève rencontre »

est-il sain de voler dans les plumes des poètes ?

(Fantaisie sans fanfare) Quand John lui a tiré les vers du nez, celui qu’on appelait le poète était mort depuis deux jours. On le connaissait dans la région à sa façon d’écrire ses sonnets, quatre balles rédigées par son revolver en haut de page… Continue Reading « est-il sain de voler dans les plumes des poètes ? »

HEY ! Pad? DESOLé monsieur, ici c’est hospice

Samedi dernier, avec les gosses, nous avons rendu visite à Papi, mon père qui est si vieux qu’il en a oublié son nom, son prénom et le code de sa carte bleue (mais le personnel de l’hospice gère tout, et même plus pour les… Continue Reading « HEY ! Pad? DESOLé monsieur, ici c’est hospice »

Frontières grisantes de la nuit

Il y a des soirs comme ça Plus de Thalys ni d’Eurostar, Juste la nuit qui roule M’enroule dans ses draps Les Belges et les Anglaises Fument cigares et tabac blond Je sais je sais que dehors Il fera beau, à la radio ils… Continue Reading « Frontières grisantes de la nuit »

sur mes principes STRICTO SENSU(ELs)

C’est vrai , j’ai toujours été strict sur mes principes. Ainsi, j’ai longtemps appliqué celui-ci : il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée. Avec le temps, j’ai rajouté quelques codicilles, parmi lesquels celui-ci : on peut laisser la porte entrouverte quand la livreuse dépose sur le… Continue Reading « sur mes principes STRICTO SENSU(ELs) »

un mauvais souvenir d’enfance

(suite à l’article de John Ibonoco : https://ibonoco.com/2021/01/19/school-harassment/). Qu’il en soit ici remercié ! Gamin, je n’avais pas la force de lutter, vieux je n’en ai plus la capacité. C’est désormais si loin qu’une grande part de mémoire m’a irrémédiablement quittée : j’avais dix ans,… Continue Reading « un mauvais souvenir d’enfance »

les petits poissons font-ils les grandes rivières?

Si encore j’étais debout Au bout de moi-même Je lirais l’horizon Pêcheur à la ligne Petit poisson ventru Je serais ton repas L’arête pandémique Je serais le genre humain Qui gigote dans ta main Et tu rirais de me savoir Coincé aussi dans le… Continue Reading « les petits poissons font-ils les grandes rivières? »

si froidement je te disais je t’aime

Si froidement je te disais je t’aime Tu répondrais que tu es le dernier Le dernier des Mohicans De ces amants que j’ai tant brisés et ce serait pure vérité Sur ta veste en velours côtelé Seules les mites posent un baiser Si froidement… Continue Reading « si froidement je te disais je t’aime »

La ultima corrida, sangre nuestra.

S’il n’est pas très tard c’est qu’il est encore tôt Dans ce lit et ce froid à couper au couteau Tu partiras demain, j’en ai les doigts qui tremblent Et mes coups de ciseaux sur ta peau, cabroncito, A la craie espagnole toi mon… Continue Reading « La ultima corrida, sangre nuestra. »

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :