Archive | la Terre et les hommes RSS for this section

Terres des Hommes…

Péché dans 28′, sur Arte, ce jour, cet acte revendicatif des paysans hindous menacés par l’urbanisation, province du Rajasthan:

 

La Terre et les hommes, une histoire d’amour nécessaire, non ?

du mildiou à la chipocalypse

Dans les années 1845 l’Irlande a connu »la grande famine », qui fit périr plus d’un million de personnes, un autre million émigrant vers l’Amérique du Nord, dans ce pays qui comptait 8,5 M d’âmes. La cause principale? Le mildiou:

« C’est le mildiou, maladie due à un champignon parasitaire, qui est à l’origine de la « famine de la pomme de terre ». En effet, le Phytophthora infestans, vraisemblablement transporté par des navires venant d’Amérique du Nord, atteint l’Europe du Nord-Ouest à l’été 1845. Les conditions météorologiques de cet été-là (pluie et vent) contribuent à la propagation de la maladie. A l’automne, un tiers de la récolte habituelle irlandaise est perdu. Les petits paysans irlandais sont particulièrement affectés car, depuis le début du XIXe siècle, l’essentiel de leur régime alimentaire repose sur la consommation de cette denrée. On pouvait à l’époque limiter les dégâts sociaux d’une récolte désastreuse – l’Irlande avait déjà connu des épisodes de famine dans les années 1720, 1730 et 1810 par exemple -, mais les récoltes des années 1846, 1848 et 1849 sont également décimées »  (source : http://www.lhistoire.fr/la-famine-en-irlande)

Et qu’apprend-t-on, au XXIème siècle ? que la pénurie, cette sœur de la famine, guetterait, de l’autre côté de la planète, précisément en Nouvelle Zélande, ce peuple sympathique que sont les Kiwis (ainsi se nomment les Néo Zélandais entre eux). Les mauvaises récoltes font craindre une chipocalypse , dramatique pour ces croqueurs de chips et autres frites.

« Sur ce territoire situé dans l’océan Pacifique, l’affaire est prise très au sérieux. Et pour cause: les chips sont de loin le snack préféré des Néo-Zélandais. Tout comme les frites, qui accompagnent les fishs and chips. Le pays produit chaque année 525.000 tonnes de pommes de terre, en deux cents variétés différentes, cultivées sur 10.000 hectares, principalement dans les régions de Pukekohe, au sud d’Auckland, d’Hawkes Bay, sur la côte est de l’île du Nord et de Canterbury, sur l’île du Sud. Les deux tiers de cette production sont transformés en frites, pour 250.000 tonnes, et en chips, pour 75.000 tonnes. » Voir l’article ici.

Si nous souffrons ici d’une pénurie de beurre qui doit bien faire rigoler les Kiwis, souhaitons pour notre santé morale que le mildiou ne sévisse pas aux Pays Bas ni en Belgique, pays producteurs de Bintje, la vraie patate à frites !(accompagnée de mayonnaise).

Lily Ebstein, morte à Auschwitz

Bien que Charlotte Delbo soit pour moi une personne essentielle ancrée dans ma mémoire, je découvre sur France Culture une autre jeune femme, Lily Ebstein, qui est aussi éblouissante (bien qu’elles soient des centaines tout aussi lumineuses, il suffit de regarder le ciel pour les voir sourire quand vous êtes, vous, encore vivants ici-bas).

Voici le lien, et je recommande à celles et ceux qui me lisent, les feuilletons (en podcast) de France Culture (perso, je me couche, éteins les lumières -Chinette regarde la télé dans la pièce à-côté-) et je me laisse bercer par les épisodes, environ 25 minutes chacun. Comme une berceuse, j’écoute Neal Cassidy, madame Bovary, et je m’endors comme un ange, les deux oreilles satisfaites sur mon oreiller de plume…

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/vies-de-jeunes-filles-24-les-fleurs-retrouvees-de-lily-ebstein#xtor=EPR-2-%5BLaLettre24102017%5D

Côtes d’Armor, la vallée des saints et du domaine de la papeterie…

Pour me faciliter la tâche (Chinou=feignassou), je re-blogue mon article écrit alleurs, mais comme c’est pour vous, j’ajoute quelques sculptures et autres de la maison d’hôtes « le domaine des papeteries », dont vous trouverez tous les renseignements dans l’article que voici voilà :

Le vent nous portera !

Quelques sculptures prises ici là dans le jardin et aux alentours  (peut-être 1/10 ème de l’ensemble extérieur, et l’intérieur de la bâtisse est magnifique, étrange et poétique, décalé. Les hôtes sont charmants, dévoués et intéressants. Si vous devez aller en Bretagne un jour…

De Desnos à Houston, une histoire d’alligators (et des 4 bayous)

Robert DesnosL’Alligator

Sur les bords du Mississippi
Un alligator se tapit.
Il vit passer un négrillon
Et lui dit : « Bonjour, mon garçon. »
Mais le nègre lui dit : « Bonsoir,
La nuit tombe, il va faire noir,
Je suis petit et j’aurais tort
De parler à l’alligator. »
Sur les bords du Mississippi
L’alligator a du dépit,
Car il voulait au réveillon
Manger le tendre négrillon.

source : http://www.florilege.free.fr/florilege/desnos/lalligat.htm

 

http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/29/350-alligators-menacent-de-sechapper-dans-les-rues-de-houston-a-cause-des-inondations_a_23190107/?utm_hp_ref=fr-homepage

 

Pour les 4 bayous, c’est ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Houston

Goran Bregovic : Bella Ciao

il fait beau et nous sommes pleins de force pour lutter contre les barbares.

paroles : https://www.lacoccinelle.net/253396.html

 

 

photo illustration : Patapouf le poilu

Animal crackers (version Marx Brothers)

Voici un petit jeu pour ce mois de juillet, dont j’espère bien obtenir deux commentaires pour partager les deux plus marrants (je promets de ne pas changer la règle entre temps).

Le jeu est simple : quel nom donneriez-vous à ma petite minette ?

 

 

Bonus : https://www.youtube.com/watch?v=nFIQkSSdNEk

très impressionnante prestation au G20, à Hambourg

Vidéo trouvée dans UFunk, toujours excellent site, concernant la prestation impressionnante de 1000 silhouettes fantomatiques pour protester contre le sommet du G20 d’Hambourg, ce début juillet. Je mets les deux liens :

https://1000gestalten.de/

UFunk.net

 

 

Vite, avant qu’elles ne fondent ! (les Pyrénées)

Quelques photos prises hier avant le retour de la pluie, de la fonte des neiges, de l’enfouissement des montagnes dans le bitume des grandes surfaces, avant les présidentielles (« présidentiel, mon marri !)

un petit court métrage très agréable de Bastien Dubois sur Madagascar

Trouvé dans Libération.

Bien fait, simple et agréable : https://www.youtube.com/watch?v=Vy8pZDluAMY

 

%d blogueurs aiment cette page :