Catégorie : les mardis de la popoésie

les mardis de la poésie : Antonin Artaud (1896-1948)

L’amour sans trêve Ce triangle d’eau qui a soif cette route sans écriture Madame, et le signe de vos mâtures sur cette mer où je me noie Les messages de vos cheveux le coup de fusil de vos lèvres cet orage qui m’enlève dans…

les mardis de la poésie : Max Elskamp (1862-1931)

  Celle du mardi Et mardi, ce sont les batistes Et les linges dans tous les coins Des maisons comme des jardins, Et mardi, voici les batistes, Et les vieilles gens égoïstes, Faisant taire à chaque refrain Les servantes, le cœur au loin, Dans…

les mardis de la poésie : Kamal Zerdoumi (1953-…)

À ma mère Lorsque dans l’espace tout s’éteint ma mémoire ranime la chaleur de ton corps immobile et ton sourire divin Ma tendresse aux yeux verts Mon élixir dans mes enfers reviens ô ma mère Je saurai t’accueillir en faisant de ta présence la…

les mardis de la poésie : Maurice Carême (1899-1978)

Nouvelle année Oui, oui, mon petit chat, Reste bien dans mes bras. Dehors, il fait si froid Que personne ne passe Et que les blocs de glace Remplacent les pavés. Je te raconterai Cendrillon, Barbe-Bleue, La Belle au bois, les Fées. La vieille année…

les mardis de la poésie : Louis Aragon

Chanson pour se laver Un pied Le ciel et la nuit Mexique et Brésil Le ciel et la nuit je l’entends qui fuit Mexique et Brésil c’est un chamois vert Le ciel et la nuit le ciel et l’hiver Mexique L’autre pied La neige…

les mardis de la poésie : Jean Roger Caussimon

le baobab C’est à mon quatrième whisky Dans votre bar que j’ai compris Ce que j’étais, Charlie, je suis Un baobab ! C’est un grand arbre dans les sables Qui crève de soif, le jour, la nuit Ça a d’ la branche et ça…

les mardis de la poésie : Guillaume Apollinaire

Un poème un peu long, qui n’est pas sans rappeler les « onze mille verges » (ou les amours d’un hospodar) du même zigoto! L’ermite A Félix Fénéon Un ermite déchaux près d’un crâne blanchi Cria Je vous maudis martyres et détresses Trop de tentations malgré…

les mardis de la poésie : Primo Levi

Vous qui vivez en toute quiétude Bien au chaud dans vos maisons, Vous qui trouvez le soir en rentrant La table mise et des visages amis, Considérez si c’est un homme Que celui qui peine dans la boue Qui ne connaît pas de repos,…

les mardis de la poésie : André de Richaud (1907-1968)

La voix du sang Cet amour dénoué à travers les champs Ce poignard sanglant dans les rochers Ce vent mortel traîné par de fausses hirondelles Voilà ma pauvre vie. Il faudrait pouvoir traverser le miroir Pour vous atteindre ô vous qui m’aimez Mais il…

les mardis de la poésie : Charlotte Delbo

Prière aux vivants pour leur pardonner d’être vivants Vous qui passez bien habillés de tous vos muscles un vêtement qui vous va bien qui vous va mal qui vous va à peu près vous qui passez animés d’une vie tumultueuse aux artères et bien…

%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :
%d blogueurs aiment cette page :