un petit coup de blues avec Jackson C Frank…

Maybe tomorrow, baby, I shall wake up older… around the same (les appros de Chinou) : https://www.youtube.com/watch?v=RgY4GnLGsLQ

et une reprise de I want to be alone : https://www.youtube.com/watch?v=Mnl1qGZHNuY

I want to be alone
I need to touch each stone
Face the grave that I have grown
I want to be
Alone
Before all the days are gone
And darker walls are bent and torn
To pass the time of those who mourn
I want to be
Alone
Rivers that run anywhere
Are in my hand and just up the stair
Past the eyes of those who care
Who can never be
Alone
Changes that were not meant to be
Tow the hours of my memory
Sing a song of love to me
To say you must never
Never be alone
The tears of a silent rain
Seek shelter on my broken pain
And run away
But I remain
To speak the words
That sing
Of alone
I want to be alone
I need to touch each stone
Face the grave that I have grown
I want to be
Alone

les petits animaux qui portent sur leur dos…des mots. Histoire de se sentir vertébré ?

je renvoie ici, je Gerse, j’écume, je tempête, et pendant ce temps Chinette prépare son spectacle de gamins géniaux, brillants et tout cela loin des lumières immobiles de la ville la plus proche…

Un peu de lecture, et quelques images du Gers…

http://alternatives-pyrenees.com/2014/04/13/que-contiennent-les-images-le-reflet-des-absences/

Oleg Dou, un port folio de portraits admirables

Un diaporama sorti dans Libération ce jour : http://www.liberation.fr/photographie/2014/04/09/oleg-dou-feu-d-artifice_994075?photo_id=635699

Si vous êtes sur Paris, cela se passe à la Russiantearoom, 42 rue Volta, 75003.

Marcel Marcel !

Un article intéressant du Monde qui remonte les bretelles de l’histoire jusqu’au Marcel, dont on sait qu’il n’en portait pas !

culture générale : http://www.lemonde.fr/mode/article/2014/04/11/un-peu-d-histoire-le-marcel_4398992_1383317.html#xtor=EPR-32280631-%5bMlemagazinedumonde%5d-20140411-%5btitres_bas%5d

 

Avec une petite Lapointe, en Bobby :  https://www.youtube.com/watch?v=cgHSfqFR_lY

Les petits crobards du dimanche à la campagne

IMGP1870 IMGP1871 IMGP1873 IMGP1875 IMGP1877 IMGP1942

et aussi un beau poème à la con :

 

 

 

Passager sans ticket, vagabond sans trajet,

Quelques jours encore à vivre sans séduire,

Juste un tas de poussières dans le vent, à réduire,

Poudre d’escampette, quand sept heures suffiraient

Pour respirer le petit matin de Valencia,

Hablar con Negrito, el gato de la calle Olvidada,

 

Passager sans ticket, vagabond sans trajet,

Place centrale du génome humain, triste universalité

Quelques jours encore à transporter le corps

Dans un tas de poussières, balayer le décor,

Nettoyer les quais de l’envie de partir,

Poudre et fumées, quand sept heures suffiraient

Pour marcher sur la Puerta del Sol, sautiller à Madrid

 

Passager sans ticket, vagabond sans trajet,

Quelques jours encore à survivre au genre humain,

A tendre la main pour dessiner l’absence, ses deux mains,

Balayer le décor, juste un tas de poussières, d’un jet

Quand sept heures suffiraient pour atteindre Séville,

Mendier le long de cette immense avenue, en famille,

Savons, kleenex herbes savantes aux feux tricolores

 

Passager sans ticket, vagabond sans trajet,

Quelques morts sur la route, quelques arrêts,du cœur,

Hablando con Blanquito, el perro de la calle Ciega,

A tendre la main vers un matin qui refuse la sienne,

Inutile Palio dans la conche soyeuse de l’ oreiller, persiennes

Closes sous le vacarme et la chaleur de Genova

Dans les bras de Pavese, quand sept heures suffiraient

Pour plonger dans le Po vers Parme ou Bergame

 

Passager sans passé, vagabond aux milliers d’ horizons,

Tous les grands chemins ramènent aux sentiers, aux fumées

Sous le vent insigne des poussières et toi, comme les autres,

Balaiera le décor, savon, kleenex herbes savantes, chairs aimées

Ignorant qu’à sept heures d’ici les plus belles villes

Du sud de l’Europe attendent tes pas de danse : l’existence.

 

05 04 2014 AK Pô

 

Ptcq

 

Viens mon Poulet, sois mon monsieur !

Un travail intéressant, rigolo et gai, chez monsieur Poulet : http://monsieurpoulet.ekosystem.org/2014/02/derriere-les-nuages-les-couleurs-featuring-mikko-umi/ et du graff d’un nouveau genre, entre cubisme et concubisme, http://www.ekosystem.org/tag/eko

Rêver le jour, graffer la nuit, rompre sans cesse la monotonie, locomotives d’orIMGP8440

un Gaspard sous l’arche de Delanoé

Plein de bonnes idées, toutes assez farfelues ( créer un périph fluvial autour de Paris pour que l’Ile de France soit vraiment une île, créer des stations de « Célib », où l’on pourra passer un moment agréable avec un ou une célibataire -il suffit que la personne interessée se mette en attente dans le lieu réservé-, bref c’est amusant mais pas que.

A écouter sur France Culture : http://www.franceculture.fr/emission-sur-les-docks-apres-le-second-tour-24-%C2%AB-poetiquement-incorrect-gaspard-delanoe-%C2%BB-2014-04-01

Et le lien du site du » parti faire un tour » : http://www.gasparddelanoe2014.com/

Du beau, du bon, du bon Net (work) : Nike Drake

Album qui date de 1969 : « three hours/five leaves left »

extrait : http://www.youtube.com/watch?v=H_-EGWy8Fek

Abolir le hasard rend-t’il aboulique ?

Une délicieuse et parfumée chronique de Philippe Meyer audible sur votre smartphone (si vous avez l’application idoine) :

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4821180

Un peu plus, avec Mallarmé : http://www.poetes.com/mallarme/coup_de.htm

%d blogueurs aiment cette page :