obsolescence, l’essence brûlée du passé

il reste encore, par ci par là, de minuscules traces de ce qui compose désormais un passé révolu. Peintures murales ( au plomb) sur les vieilles façades en bordure de routes vantant les vertus de boissons alcoolisées (en majorité), les huiles de vidange, panonceaux métalliques de machines à coudre Singer, tags des années 60-70 (guerre d’Algérie, Mesrine), tous ces petits détails en fracture avec le présent désormais chargé d’ évènementiels permanents, de désinformation, de publicités défilant à un rythme effréné sur des panneaux rongeant le paysage,  appels constants à dévorer une marchandise inutile, à placer son argent à des taux mensongers (encore faut-il avoir un bas de laine rempli), monde tendu de flux crétinisants…

Sans doute est-ce s’abandonner à la nostalgie de manière involontaire. Pourtant, vers quels soleils, quelles plénitudes, s’ouvre l’avenir que nous voyons chaque jour s’annoncer, et quel refus nous porte intérieurement à le refuser sans vouloir vraiment y renoncer, sans pouvoir l’éviter ? Qui voudrait vivre le pire, quand il lui reste encore un minimum de vie et d’imaginaire ? La réponse est simple comme un décervelage à la manière du vieux Père Ubu :

http://www.dailymotion.com/video/xf0t92_la-chanson-du-decervelage-az-agyatl_shortfilms#.UKi2qIawa75

pour le fun : http://www.ufunk.net/design/les-machines-du-futur-18-design-futuristes-de-1940/

//

aujourd’hui, roquettes et guerre israélo palestinienne…ça commence !

Rien à dire.

//

si ça vous a échappé (chronique A. Ipatovtsev sur France Culture), rattrapez le temps ici !

Petite chronique savoureuse entendue ce matin sur France Culture.

A écouter ici :  http://www.franceculture.fr/emission-frontieres-le-temps-perdu-2012-11-15

//

on arrête tout et on recommence ?

Dans les articles rigolos et 100% cons du jour,  cet article paru dans « la Dépêche »(-toi- mon- mari- arrive). Avec la question qui tue (l’amour) :

« quelle serait votre dernière volonté en cas de fin du monde, Maya, ma petite abeille, Godzilla, mon beau gorille ?

La réponse est consignée ici : http://www.ladepeche.fr/article/2012/11/14/1488885-faire-l-amour-a-trois-derniere-volonte-des-francais-en-cas-de-fin-du-monde.html#xtor=EPR-7

N’importe quoi !

 

La Presse en pleine purée du fait de la Crise sans nom

Le constat est cruel, et ce n’est pas un bon signe pour le monde professionnel dans son ensemble, quelle qu’en soit la catégorie. Une Presse qui périclite c’est une somme d’informations qui ne se diffusent pas,  et de ce fait ne sont plus portées à la connaissance des lecteurs. Cela engendre la perte progressive de l’esprit critique qui permet, par la multiplicité des connaissances, de mieux gérer sa propre vie tout comme sa vie sociale. La diversité des sources informatives que nos sociétés démocratiques ont depuis des lustres développées par la présence quotidienne de grands et petits journaux, d’hebdomadaires papier (dont on peut découper les images), etc, demeure essentielle à toute nation.

Aujourd’hui, c’est Sud-Ouest qui se « réorganise », aujourd’hui c’est « El Païs » qui se réorganise, demain, à qui le tour ?

S’il ne doit rester que la télé (mélange visuel et auditif simultané) pour nous informer, les radios  privées (…de tout jugement moral), le danger de l’abrutissement et du décervelage risque fort de devenir très vite l’essentiel de nos pensées, idées et rêves. Vive la presse papier ! Faites rugir les rotatives, imprimez à l’encre rouge !

Sud-Ouest : http://www.sudouest.fr/2012/11/09/projet-de-reorganisation-et-arret-de-travail-a-sud-ouest-875108-813.php#xtor=EPR-260-[Newsletter]-20121110-[zone_info]

article du Monde : http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2012/11/12/de-grands-noms-d-el-pais-licencies-apres-un-plan-social-massif_1789443_3236.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20121113-[titres]

idem SIPA : http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2012/11/12/sipa-news-dement-les-rumeurs-de-depot-de-bilan_1789396_3236.html

une tranche du bonheur quotidien des ouvriers singapouriens qui se font engueuler par un banquier (français)

Relayé par Sud-Ouest, cet article qui, somme toute, réjouit quelque part, bien que la même situation, ici en occident, n’aurait rien de risible. Mais c’est aussi ça, l’expat, et il faut faire avec ! Ce trader aura appris à ses dépens que le monde ouvrier peut parfois l’indicer nikkaï et l’obliger à dégager. L’argent ne fait pas tout. Enfin, pas encore, mais presque.

http://www.sudouest.fr/2012/11/12/un-banquier-francais-insulte-des-ouvriers-il-est-vire-apres-la-diffusion-de-la-video-876287-4803.php

les grandes questions que le vent emporte : faut-il autoriser le mariage homo ?

Le mariage est un contrat passé entre deux personnes pour s’unir et vivre ensemble. Ce contrat prend des formes juridiques variables : régime de la séparation de biens, régime de la communauté réduite aux acquêts, régime de la participation aux acquêts… bref, il s’agit plus d’un acte visant à protéger le patrimoine ( ou à se l’accaparer) qu’une véritable histoire d’amour entre deux êtres. Cette notion de mariage, après une longue période de dépréciation, connaît actuellement un regain d’intérêt. Quel plus apporte donc le mariage par rapport au PACS et au concubinage ? Pourquoi l’église se lance-t-elle dans la bataille avec tant de vigueur (fausse question!)?

Des éléments ici : http://pacs.comprendrechoisir.com/comprendre/pacs-mariage-concubinage

Il semble que l’essentiel se situe dans la pension de réversion de la retraite en cas de décès de l’un des conjoints et, à un degré moindre, les questions d’héritage (testament pour les pacsés).

Pourquoi tous et toutes ne pourraient-ils pas accéder à ce qui n’est, ni plus ni moins, qu’une signature d’acte ?  Sachant les conséquences, identiques pour tous, qu’une rupture dudit contrat entraîne, des procédures lourdes et des drames familiaux engendrés, des spoliations et autres gabegies que tout divorce porte en soi, la question reste, semble-t-il, la suivante :

quel intérêt réel présente le mariage, et pourquoi les homosexuel(le)s en font-ils leur cheval de bataille, si ce n’est pour rentrer dans une normalité administrative qui leur est, jusqu’à présent, refusée? L’arbre cache une tout autre forêt, celle de l’adoption légale ; car c’est là que se situe le véritable problème sociétal.

A lire aussi :  article paru dans le Monde ce jour : http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/11/11/le-vatican-promet-de-lutter-contre-le-mariage-homosexuel_1788913_3224.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20121111-[titres]

autre article :

http://www.experatoo.com/droit-civil-familial/utilite-contrat-mariage_39768_1.htm

Les petits Lustucru les ont mangés tout cru

les escroqueries se suivent et ne se ressemblent pas forcément. Cette fois-ci, il ne s’agit pas de petits vieux qui se font gruger, mais d’un bon paquet d’entrepreneurs. Comme dirait mon grand-père Zinzolin, prenez-en de la graine, et n’en laissez pas une miette aux escrocs…

Article paru dans « la dépêche du Midi » : http://www.ladepeche.fr/article/2012/11/10/1485903-faux-prets-mais-vraies-victimes-d-une-escroquerie-mondiale.html#xtor=EPR-1

%d blogueurs aiment cette page :