Afrique du Sud : on ne badine pas avec le platine (bref, ça claque plus sec qu’une badine)

La pointe du continent africain connaît depuis des semaines un terrible affrontement entre sociétés minières et travailleurs en grève, dont il est très peu fait écho dans les médias français.

Cet article du Monde permet d’en connaître la réalité. En attendant d’en ressentir les effets, déjà si sensibles ici : les journaux télévisés ne font-ils pas leur Une sur la grève des DJ à Ibiza, cette semaine, grève dûe essentiellement à l’augmentation du bruit des platines dans les boîtes de nuit baléares ?

Article du Monde : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/10/05/afrique-du-sud-amplats-licencie-12-000-mineurs-grevistes_1770928_3212.html

A part ça, profitons-en, il ne reste presque plus rien !

La toile du peintre et les araignées d’internet

Juste ce lien, pour aujourd’hui :  http://owni.fr/2012/10/03/google-alert-ses-utilisateurs-espionnes/

Ben voyons !

Arrêtons de jouer et passons à table !

Encore un fait divers qui en dit long sur notre capacité à vivre ensemble, comme de vrais êtres humains civilisés.

Article paru dans sud-ouest : http://www.sudouest.fr/2012/10/04/trois-hommes-arretes-pour-avoir-decoupe-un-japonais-et-l-avoir-transforme-en-curry-840133-7.php

Mieux vaut s’en tenir à cette belle reflexion de Salvador Dali :

En ce qui concerne la spontanéité, je dirai qu’elle est aussi un pied de porc, mais un pied de porc à l’envers, c’est-à-dire une langouste, celle-ci, comme chacun sait, présentant, au contraire du pied de porc, un squelette extérieur, alors que la viande superfine et délicate, c’est-à-dire le délire, occupe l’intérieur, ce qui signifie que, pour la spontanéité, la carapace de l’objectivité offre une résistance au délire mou de la viande.

  • Les cocus du vieil art moderne, Salvador Dalí, éd. Fasquelle, 1956, p. 107
    Enfin, pour ce soir !…

Et si on arrêtait un peu de jouer ?

« – Chinette, t’as lu l’article dans Sud-Ouest ?

« – quel article ?

« – celui sur les français qui ont joué plus de 31 milliards dans les « jeux de hasard », l’an dernier. Et ça ne devrait pas être moins cette année.

« – tu sais qu’on a environ une chance sur 19 millions de gagner, quelque part dans ce bazar, Chinou. Mais c’est pas pour autant que la Française des Jeux irait brûler le souk d’Alep , sauf pour y faire parier sur un holocauste : 19 millions de morts pour un gagnant, c’est pas très rentable !

« – n’empêche, entre la misère qui s’insère peu à peu et l’illusion d’une vie meilleure qu’il faudra attendre longtemps, notre grand centre des impôts qu’est la FDJ continue à nous abreuver de ses tickets pires que l’emprunt russe !

« – et ce n’est pas ce passage dans l’article de Sud Ouest qui va me faire croire à la simple soupape de décompression !  Il suffit de lire :

« « Dans une période de crise, les gens ont besoin de soupapes de décompression qui leur permettent d’imaginer que l’on peut faire fortune », explique le sociologue Denis Muzet. « Ces jeux introduisent aussi l’idée d’une certaine égalité devant les jeux de hasard, ce qu’ils ne retrouvent plus dans la société. »

« – pour qui nous prennent-ils, Chinette ?

« – des caves, Chinou, des caves pleines de bas de laine bourrées de vieux louis  et de napoléons bien dorés… »

Article de Sud-Ouest :http://www.sudouest.fr/2012/10/03/les-francais-n-ont-jamais-autant-joue-838377-4585.php#xtor=EPR-260-[Newsletter]-20121003-[zone_info]

silence, on roupille ! (marre de cette sur-information permanente et décervelante)

« – Chinette, t’es fatiguée ?

« – oui, Chinou ! toutes ces infos du matin au soir ne me laissent pas une minute pour ne penser à rien, ou, mais c’est pour te faire plaisir, à toi !

« – moi, c’est pareil ; mais il vaut mieux que j’évite de penser à moi, alors les flots d’infos quotidiens me rincent la cervelle.

« – la cervelle, ça fait longtemps que tu n’en as plus un gramme, Chou !

« – mais le petit pois que tu as dans le crâne nous est très utile, Fleur !

« – bon, on ne va pas se disputer. Si nous allions faire la sieste au soleil ?

« – sur le banc en pierre à tête de lion ?

« – oui monsieur !

« – on éteint la radio ? »

« 

A Montpellier, on gaule les noix !

Toujours plus lamentable, le domaine du sport professionnel et de ses stars à la noix fait de nouveau la Une des journaux. Aujourd’hui, case hand-ball.

Quelques paroles de bon sens du nommé Constantini, ex-sélectionneur, dans une interview à Sud-Ouest :

 »

Comment l’expliquez-vous ? 

Peut-être par cette obsession de vouloir baiser tout le monde, d’être plus fort et intelligent que la Française des jeux qui est le sponsor de l’équipe de France mais à qui on va piquer de l’argent. A force de gagner, ces gens-là ont développé un sentiment d’invincibilité. Ils ont fini par se dire: qu’est-ce que tu veux qu’il nous arrive? Et personne n’était là pour les calmer. Leur entourage proche est tellement béat d’admiration qu’il ne pouvait pas jouer ce rôle-là et la Fédération n’a pas su le faire non plus. »

Le handball paye la rançon de la gloire ? 

Ce que nous payons aujourd’hui c’est le fait d’avoir été débordés par un phénomène de médiatisation, de réussite à tous crins et de recherche de formules comme les Experts, les Invincibles, les Immortels. J’ai lu quelque part: Onesta, Imperator Claudius. Si face à ça il n’y pas des gens dans la maison qui gardent leur lucidité et leur sang-froid, voilà ce qui arrive. On dit que les athlètes de haut niveau sont d’éternels enfants. En face, il faut aussi d’éternels parents et ces parents-là n’ont pas fait leur boulot. (…/…) »

Intégralité de l’article : http://www.sudouest.fr/2012/10/01/handball-costantini-sort-l-artillerie-lourde-contre-karabatic-et-onesta-837048-8.php

Fatiguant, le sport ?

cancérogène, le diesel ? bah, tu déconnes, Eugène!

Ainsi que défini : Un agent physique ou chimique est dit cancérogène lorsqu’une exposition à cet agent entraîne une augmentation de l’incidence de cancers.

Après les traverses de chemin de fer (dont il a été question ici voici quelques jours) , c’est au tour du DIESEL  d’entretenir les craintes  médicales et économiques . Comme le relate cet article du Monde de ce jour, le secteur automobile (PSA, etc) français n’est pas sorti de l’auberge !

Article du Monde : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/09/24/diesel-l-effet-boomerang_1764526_3234.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120930-[titres]

Allez, roule, ma Poule !

Quant à Hugo Chavez, on se demande à quoi il carbure !

Les mauvaises graines de Nick Cave poussent sous l’orage

Album à écouter un jour de pluie comme aujourd’hui,  quand l’ouragan approche de Tupelo, ville du Mississipi qui vit naître Elvis Presley, et chanson phare de l’album de Nick Cave, in « the first born is dead » (1985, reprise d’une chanson de John Lee Hooker )

Tupelo (John Lee Hooker)

Tupelo  (Nick Cave)

 

Les excellentes chroniques de Philippe Meyer sur France Culture.

Une chronique toujours assez festive de Philippe Meyer, sur France Culture, à sept heures cinquante cinq. Ces chroniques sont aussi délicieuses qu’un petit café matinal avec son croissant de lune charnu et un joli sourire féminin ! A écouter tous les matins !

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4508491

une nouvelle catégorie dans ce blog : » pour ne pas franchir la ligne jaune ».( la China, Leoncia !)

Chine (ou) et Chine(ette) ont décidé de répertorier dans cette rubrique (en haut à gauche dans les articles parus) tout ce qui a trait à la Chine, aux chinois invasifs, et à « c’est mon petit doigt qui l’a lu, vu, ou entendu », concernant les actions planétaires menées par les tentaculaires machineries sino-cyniques .

Ce soir, on débute : http://www.courrierinternational.com/article/2012/09/26/19-h-30-tous-a-vos-chasses-d-eau

En bonus : http://french.cri.cn/621/2012/09/27/445s296657.htm#.UGSkwVFrS74

%d blogueurs aiment cette page :