A Montpellier, on gaule les noix !

Toujours plus lamentable, le domaine du sport professionnel et de ses stars à la noix fait de nouveau la Une des journaux. Aujourd’hui, case hand-ball.

Quelques paroles de bon sens du nommé Constantini, ex-sélectionneur, dans une interview à Sud-Ouest :

 »

Comment l’expliquez-vous ? 

Peut-être par cette obsession de vouloir baiser tout le monde, d’être plus fort et intelligent que la Française des jeux qui est le sponsor de l’équipe de France mais à qui on va piquer de l’argent. A force de gagner, ces gens-là ont développé un sentiment d’invincibilité. Ils ont fini par se dire: qu’est-ce que tu veux qu’il nous arrive? Et personne n’était là pour les calmer. Leur entourage proche est tellement béat d’admiration qu’il ne pouvait pas jouer ce rôle-là et la Fédération n’a pas su le faire non plus. »

Le handball paye la rançon de la gloire ? 

Ce que nous payons aujourd’hui c’est le fait d’avoir été débordés par un phénomène de médiatisation, de réussite à tous crins et de recherche de formules comme les Experts, les Invincibles, les Immortels. J’ai lu quelque part: Onesta, Imperator Claudius. Si face à ça il n’y pas des gens dans la maison qui gardent leur lucidité et leur sang-froid, voilà ce qui arrive. On dit que les athlètes de haut niveau sont d’éternels enfants. En face, il faut aussi d’éternels parents et ces parents-là n’ont pas fait leur boulot. (…/…) »

Intégralité de l’article : http://www.sudouest.fr/2012/10/01/handball-costantini-sort-l-artillerie-lourde-contre-karabatic-et-onesta-837048-8.php

Fatiguant, le sport ?

cancérogène, le diesel ? bah, tu déconnes, Eugène!

Ainsi que défini : Un agent physique ou chimique est dit cancérogène lorsqu’une exposition à cet agent entraîne une augmentation de l’incidence de cancers.

Après les traverses de chemin de fer (dont il a été question ici voici quelques jours) , c’est au tour du DIESEL  d’entretenir les craintes  médicales et économiques . Comme le relate cet article du Monde de ce jour, le secteur automobile (PSA, etc) français n’est pas sorti de l’auberge !

Article du Monde : http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/09/24/diesel-l-effet-boomerang_1764526_3234.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20120930-[titres]

Allez, roule, ma Poule !

Quant à Hugo Chavez, on se demande à quoi il carbure !

Les mauvaises graines de Nick Cave poussent sous l’orage

Album à écouter un jour de pluie comme aujourd’hui,  quand l’ouragan approche de Tupelo, ville du Mississipi qui vit naître Elvis Presley, et chanson phare de l’album de Nick Cave, in « the first born is dead » (1985, reprise d’une chanson de John Lee Hooker )

Tupelo (John Lee Hooker)

Tupelo  (Nick Cave)

 

Les excellentes chroniques de Philippe Meyer sur France Culture.

Une chronique toujours assez festive de Philippe Meyer, sur France Culture, à sept heures cinquante cinq. Ces chroniques sont aussi délicieuses qu’un petit café matinal avec son croissant de lune charnu et un joli sourire féminin ! A écouter tous les matins !

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4508491

une nouvelle catégorie dans ce blog : » pour ne pas franchir la ligne jaune ».( la China, Leoncia !)

Chine (ou) et Chine(ette) ont décidé de répertorier dans cette rubrique (en haut à gauche dans les articles parus) tout ce qui a trait à la Chine, aux chinois invasifs, et à « c’est mon petit doigt qui l’a lu, vu, ou entendu », concernant les actions planétaires menées par les tentaculaires machineries sino-cyniques .

Ce soir, on débute : http://www.courrierinternational.com/article/2012/09/26/19-h-30-tous-a-vos-chasses-d-eau

En bonus : http://french.cri.cn/621/2012/09/27/445s296657.htm#.UGSkwVFrS74

les jours qui ne savent plus où ils habitent…

Dans quelle impasse ira donc se coucher le jour, par quelle fenêtre pénétrera-t-il au petit matin ? C’est vraiment l’angoisse ! déjà, nous avions les pires craintes, Chinette et moi, sur le temps qui court et manque à chaque instant de se casser la figure, si nous devions craindre qu’en plus le jour ne se levât pas,  ce serait la catastrophe. Surtout depuis que nous avons appris que  » le RSA ne décourage pas les jeunes de travailler, selon l’INSEE« .

« – Ils ne vont quand même pas travailler la nuit, dis-moi, Chinou.

« – meuh non, Chinette, c’est pour ça qu’ils vivent au jour le jour et que la nuit, ils roupillent les ordis allumés.

« – je ne vois pas le rapport.

« – les nouvelles générations, c’est le tempo kidordine

« – si tu le dis ! tiens, baisse un peu le store, le film va commencer. »

Un photographe: Jean Stéphane Cantero ( ou en passant par Royan, nous avons vu…)

En septembre, à Royan, ce photographe exposait le long de la plage  quelques oeuvres, baptisées « les Gueules de mer« , qui non seulement étaient bien nommées, mais apportaient encore une dimension humaine chaleureuse, entre le sillon des rides et la gaité des regards, le tout empanneauté sur un noir et blanc où le contraste jouait entre la dureté de la mer et la lueur émanant de ces vieux loups  réjouis.

http://www.js-cantero.com/

Ils ont gobé les nains de jardin !

C’est toujours un petit bonheur de découvrir un peu de ringardise ici ou là, quand la semaine débute et qu’on rentre du boulot

 

 

Opération INDECT (by my Black Cat)

La liberté, individuelle et collective, tend à se réduire comme une peau de chagrin. Si l’on cumule la privation des droits d’expression et de mouvement, la libre pensée confrontée aux réactions extrémistes de tous bords, les supputations faisant de tout individu un terroriste potentiel (cf opération INDECT), et si l’on rajoute à cela le fait que peu à peu une grande nation dotée de deux milliards d’habitants rachète certaines parties du Monde,les industries, terrains agricoles,  entreprises dont elle acquiert les technologies sous prétexte de créer de l’emploi et du développement , ce qui, de plus en plus d’expériences le montrent, n’est qu’un leurre visant à soumettre le monde occidental -qui l’a bien cherché et finit maintenant par le trouver- pour mieux en tirer profit, la question reste la même : que faire pour éviter de perdre le peu qu’il nous reste encore, nous étant les habitants de cette planète et leur descendance qui voient les barreaux de l’échelle disparaître et l’ascension devenir impossible,  au profit d’ une infime frange de la société qui abuse de sa richesse.

Commencer par s’intéresser au monde qui bouge, et ensuite s’organiser pour qu’une conscience qui ne soit pas manipulée puisse faire changer les choses qui, pour l’heure, nous engluent plus qu’elles ne nous libèrent.

http://www.rezocitoyen.fr/anonymous-operation-indect.html

%d blogueurs aiment cette page :