un coup de rouge à Ciboure

Ciboure fait face à la ville de Saint Jean de Luz dont elle est séparée par la Nive. Comme toutes les communes basques proches de l’océan, on retrouve les mêmes architectures, teintées des couleurs du drapeau basque (ikurrina) : rouge, vert et blanc. Ce qui devient assez lassant, rébarbatif, à la longue. Mais il faut reconnaître que tout est nickel : rues, façades, pas de crottes de chien, de papiers gras, fleurissement des fenêtres et balcons… Ceci reflétant un certain esprit mêlant rigueur, solidarité et volontariat (c’est un avis). Aspect qui, par ailleurs, révèle le désir d’une dissociation par rapport au reste du territoire national, (des banderoles festives -courses à pied, trail etc- uniquement rédigées en euskara), à l’image de la Catalogne.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :