la Belgique est un pays plein de nostalgie (suite et fin 6): Ostende

Voici une quarantaine d’années, je vivais à Paris et nous avions décidé d’un petit week end en Belgique avec des amis, environ deux heures plus tard (il n’y avait pas de radars), nous nous promenions sur la plage de De Panne. Dans le sable j’ai découvert un petit mouchoir blanc brodé sur les contours. Le ciel et la mer du Nord avaient les mêmes couleurs que cette année 2016. J’ai conservé ce mouchoir bien des années durant, et l’ai peut-être encore dans un logis où je n’habite plus, mais je conserve l’idée parfumée et tenace d’un texte que j’écrirai certainement bientôt (avant de ne plus savoir écrire).

Un peu plus loin de De Panne naît Ostende, suivant la ligne presque continue du bord de mer planté d’immeubles moches mais qui bravent la rudesse des vagues et du temps. Je voulais revoir la mer, et Chinette m’accompagnait, ne sachant rien du mouchoir et de ce passé lointain. Alors je lui dédierai cette histoire, que l’air de rien je commence à écrire…

Beaucoup d’images pour ce petit blog, mais quarante ans ont passé et la ville est restée, vieillissante et nostalgique, entre Caussimon et Ferré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :