beaux griots, petits joyaux

Je me souviens d’ avoir déjà écouté ça à Paris, dans les années 80, dans un minuscule deux pièces (84 rue Boulanger, Paris), avec ma chérie,  avec un transistor branché sur France Culture, une émission qui s’appelait « musiques du monde », émission qui m’a ouvert à l’époque sur ce que l’on n’appelait pas encore la « world music » (musiques brutes sans electro). De la Mongolie (aux chants diatoniques, -pas aux chats diaphoniques-),  aux musiques coréennes, chinoises, aux griots (-pas aux griottes-), andines etc.

Ensuite, un ^passionné d’opéra et de classique, qui travaillait chez Gelot, une sous marque de Jeanne Lanvin, m’a initié à cet art lyrique en me proposant quelques extraits d’oeuvres et je  suis tombé sur Verdi,  « Le Trouvère ». puis sur le Bel Canto, plus tard sur Mozart. Bon, tout ça pour vous faire écouter un truc sur you tube,

 

Un petit plus, parce que c’est beau :

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :