Sète, Images singulières, number 9

Bon, c’est vrai, la Modus crachotait du CO2 bien noir quand Chinou appuyait sur l’accélérateur. Mais nous avions réservé l’hôtel depuis fin février, dans lequel nous allons chaque année.  Donc, impossible de décommander notre venue, notre court séjour. Et puis, ce festival d’art photographique est un vrai régal. Du monde mais pas de multitude, pas d’agglomérats de gens qui involontairement font obstacle à la visibilité des photos exposées. Un tas de bénévoles très charmants, ouverts, jeunes. Des photos lumineuses, judicieuses, émotionnelles.

Des travaux minutieux, aussi, tels ceux exposés à la gare de Sète (Gilles Coulon).

Et puis, Sète, ville dans laquelle les gens se parlent, qui ne pètent pas plus haut que leur cul, sans doute un des derniers espaces conviviaux que nous pouvons encore partager avec de libres paroles, et de vraies sensations !

 

D’autres images de Sète dans un autre article.

Images Singulières dure jusqu’au 11 juin, toutes les expos sont gratuites et la ville est « habitée ». C’est un endroit rare !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :