28° à la campagne, ou comment revient l’envie de peindre à l’ombre des feuilles mortes…

Nous sommes comme déconnectés d’un climat qui, mi octobre, commence à nous glisser dans l’oreille : « un petit feu, ce soir? ». Eh bien non, c’est beau temps , sécheresse (remplir les gamelles d’eau pour les 15 minous, et ce plaisir inouï de profiter d’une clarté, d’une chaleur qui font renaître des petits plaisirs (hors sieste) que le mauvais temps n’inviterait pas à suivre. Alors, dans le jardin, on peint, on dessine, bref on fainéante au soleil automnal !

Résultats :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :