Lily Ebstein, morte à Auschwitz

Bien que Charlotte Delbo soit pour moi une personne essentielle ancrée dans ma mémoire, je découvre sur France Culture une autre jeune femme, Lily Ebstein, qui est aussi éblouissante (bien qu’elles soient des centaines tout aussi lumineuses, il suffit de regarder le ciel pour les voir sourire quand vous êtes, vous, encore vivants ici-bas).

Voici le lien, et je recommande à celles et ceux qui me lisent, les feuilletons (en podcast) de France Culture (perso, je me couche, éteins les lumières -Chinette regarde la télé dans la pièce à-côté-) et je me laisse bercer par les épisodes, environ 25 minutes chacun. Comme une berceuse, j’écoute Neal Cassidy, madame Bovary, et je m’endors comme un ange, les deux oreilles satisfaites sur mon oreiller de plume…

https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/vies-de-jeunes-filles-24-les-fleurs-retrouvees-de-lily-ebstein#xtor=EPR-2-%5BLaLettre24102017%5D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :