Un coup de ballet réjouissant : Pina Bausch

Par ce temps bien tristounet qu’il est bon de regarder et d’écouter un extrait du « Sacre du Printemps » du bel Igor Stravinsky (était-il vraiment beau ? me demande Chinette) au théâtre des Champs Elysées en 2013. (non, mais sa femme était magnifique, un vrai oiseau de feu, grande jalouse ! réponds-je)

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :