L’homme, l’arbre et l’étrange bête (qu’on appelait le Bonheur)

Il voulait rire de tout mais ne se moquer de personne

Et quand ils l’ont pendu seul l’arbre a cédé une branche

Qui est tombée sur le magistrat, le militaire et le prêcheur

Assemblés au pied de ce vieil arbre qui apportait l’ombre

A tout le village, les fruits et les fêtes de toutes les fins de guerres

La branche a pris son temps sous le poids de l’homme

analysant les faits qui lui étaient reprochés . Le peuple était muet,

les femmes sanglotaient de cette même sève de l’arbre qui peu à peu cédait

au jugement des notables et ce fut un grand rire qui délivra

cet homme suspendu, qui n’était que poète, un charlatan de l’âme,

et l’on parla de lui comme il se dit de la pluie et du beau temps

qu’il faut vivre ainsi, une corde tendue sur l’horizon des larmes

il faut rire de tout mais ne se moquer de personne

car le temps emporte tout ce que les arbres mémorisent

et ainsi l’on pendit tous les notables de la ville, plus tard,

à l’arbre majestueux qui ne cèda jamais la vérité des faits

aux branches à chaque printemps renouvelées, qui poussaient

d’une année l’autre, ne racontant par leurs silences que les bras morts

D’où coulaient jadis la sève festive et ruisselante des amours

sur toutes les places du petit pays où il régnait, riant de tout

sans se moquer de personne ; mais il n’y avait plus d’hommes

à abriter à l’ombre de son feuillage. Tous pendaient, maigres, nus, infects.

01 04 18

AK Pô

Ptcq

https://www.youtube.com/watch?v=bBPmJp20g4Y

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :