Des trous qui ne lèsent pas nos mémoires (et quelques larmes de pluie à Sète)

Des trous, petits et grands, mais qui restent creusés dans la même structure : la Mémoire.

Le premier clip (Simone Veil), est à regarder à la minute « 1.00 », après les gogos animateurs de l’émission (1990).  Les autres petites vidéos sont pour le plaisir de ceux et celles qui jubilent, sous la plage de Sète ou le métro parisien…

 

 

 

2 commentaires sur “Des trous qui ne lèsent pas nos mémoires (et quelques larmes de pluie à Sète)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :