pour connaître la vérité, il faudrait l’inventer.

 

 

061218

Les heures creuses de mon ventre ne sont pas celles d’EDF,

Dans ma cabine ravagée j’attends que le bon dieu m’appelle

Mais seul Linky le chien fidèle des factures impayées lèche

Le mètre carré où je me suis réfugié, où je dors et me pêle

Vue sur la rue et sans rideau je me présente la représente

Tout est gratuit dans la misère, tout est visible, triste et risible,

Je suis le clodo d’Arnaud Bernard, correspondant de dieu sur terre

Quand je suis saoul je gueule, quand je dors je ronfle

Mais je pue du matin au soir, et pisse contre la vitre

De ma cabine téléphonique, mon territoire, ma patrie,

Les heures creuses de mes lumières durent des siècles

Et je pantoufle dans le suint de ma crasse et des bagnoles

Tout ce que je veux, c’est m’oublier dans un coup de gnôle,

Hurler que je m’en fous que les loups soient entrés dans Paris,

Juste en finir, tout est gratuit dans la misère, tout est nu,

Pour connaître la vérité, il faudrait l’inventer.

AK

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :