Une lune rousse dans les bras nus d’un arbre, la nuit viendra…

ce soir la lune est pleine et ronde, amoureusement rousse ; le ciel s’est débarrassé des nuages follets comme un rideau de fumée raviverait les planches d’une scène de théâtre, de verdure. Que le spectacle commence ! la nuit va tomber. Enfant, regarde la lune, demain sans doute elle aura disparu, tes yeux seront sortis de son orbite, inutile alors de la chercher, tout sera noir.

Comme dans le roman de Masuji Ibuse (1898-1993) intitulé « Nuit noire », qui relate qu’au lendemain de la bombe atomique tombée sur Hiroshima tomba une pluie noire sur les décombres de la ville ravagée. Tout comme ce que je lis dans le journal d’hier, en Sibérie est tombée une neige noire, due cette fois aux usines charbonnières.

Pendant que tout en bas, en bas de la planète, fond l’Antarctique, blanche comme une ombre dont les hommes diront : je regardais la lune rousse, enchanteresse, les dernières étoiles des écrans de télé, je regardais le monde tel qu’il me reflétait, Ce n’est pas de ma faute si TOUT, d’un coup, s’est éteint. Je n’avais sans doute pas payé ma facture EDF..

L’arbre (poème en suspension):

(mais toujours à la peine)

Je me souviens de l’arbre, il avait vu grandir
Des centaines d’enfants, et mourir des vieillards
Aux branches déjà mortes du temps des souvenirs.
Ses feuilles racontaient le récit des vivants
Pages tombées à terre comme lectures d’automne
Il suppliait le vent de garder en mémoire
Tous les pendus, tous les enfants
Suspendus, joyeux, braillards
Autour des balançoires, toute cette sève
Qui raconte les petites histoires, les éléphants roses,
Et l’ivoire aveuglant des heures xénophobes,
Les tromperies et les miroirs aux alouettes
Tant il savait qu’un jour à son tour comme au nôtre
Il n’y aurait plus de paix ni d’apôtre,
Juste une tronçonneuse qui ferait taire le glas.
14 02 19
AK

4 commentaires sur “Une lune rousse dans les bras nus d’un arbre, la nuit viendra…

  1. La tronçonneuse de la fin coupe court à des réminiscences d’un temps à jamais disparu. C’est une excellente fin pour un texte pessimiste et très réaliste.
    La tronçonneuse : thermique ou électrique ?

    J'aime

    • c’est la tronçonneuse éclectique, qui moissonne et découpe pour en faire des galettes (au beurre) les enfants pas sages et fait rire les mamies rigolotes qui amusent les petits gn’enfants!
      (encore une ogresse? meuh non! une Chinette plein de tendresse)

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :