connected people

J’étais à cran, lessivé. J’avais beau tenter de me persuader que j’allais m’en sortir, qu’au prochain tirage du loto j’empocherai le pactole, à chaque fois je replongeais dans la déprime. J’étais trop vieux pour croire aux miracles. Martha, ma maîtresse intérimaire, me l’avait dit, t’es qu’un vieux singe, avec ton bide et ta façon de juger les gens comme s’ils n’étaient que des imbéciles heureux. Comme Martha racontait bien des balivernes à mon sujet, j’avais fini par y croire, croire que les autres, voisins de palier, collègues de bénévolat à plein temps, résidents de condominium ghettoïsé, étaient tous des empêcheurs de tourner en rond, des sauvageons sans aucune morale, et que j’étais, fatidiquement, la victime de toutes les injustices sociales, qui faisaient de moi le type le plus désespéré de la planète.

Je ne sais dans quelle mesure les choses interfèrent entre elles, ce qui fait qu’une cause puisse apparaître au final comme une conséquence, mais les faits sont là. J’ai allumé mon ordinateur. En attendant que toutes les données, les accès, la configuration, se mettent en place sur l’écran, je me suis roulé un pétard. Cinq minutes. Connexion internet. Pare-feu déconnant. Passage par le centre connexion à un réseau. Diagnostiquer et réparer. Réinitialiser votre carte réseau. OK, OK, OK. J’ai écrasé le mégot dans le cendrier, avant de filer sur ma boîte mail voir le courrier. Un message de Martha: je file en Ouganda faire un reportage sur les gorilles. N’oublie pas de te raser, rentre ton ventre et serre les fesses. Martha. C’est ça, bon voyage.

Je clique sur ma page facebook. 242 amis. Tous addicts au loto. On a monté un groupe sur ce réseau social, la Martingale. Et là, surprise: pas un chat. Juste un bandeau en travers de l’écran: tous vos amis sont morts. Merci de contacter notre service commercial pour plus de renseignements. Je clique sur le lien. Choisissez la langue. Identifiez vous. Mot de passe. Ouverture de la page:

« Ceci est un message de Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook« 

« Chers clients et amis, notre système a été attaqué par un virus d’une intensité jusque là inconnue, qui ne s’attaque plus seulement aux disques durs des ordinateurs, mais aussi et surtout à ceux qui les utilisent. Ce virus agit par interconnexion dans l’espace « mes amis », et toutes ses sous catégories, et accède aux données neuronales et cognitives de chacun des utilisateurs par les sensibilités communes qui les rapprochent, détruisant ensuite leur cerveau de façon irrémédiable. Mes milliers de collaborateurs tentent de solutionner le problème, qui a fait à ce jour de nombreuses victimes de par le monde. En conséquence, si vos amis n’apparaissent plus sur votre page personnelle, vous pouvez envisager deux solutions: annulez votre page actuelle et créez un nouveau compte, dans lequel aucun ami n’apparaîtra. En option, vous pouvez prospecter pour que s’inscrivent des amis que vous détestez au plus haut point. L’autre solution consiste à n’avoir ni compte Facebook, ni grilles de loto sous la main, mais à développer en parallèle un nouveau réseau social non affecté par la mondialisation galopante, qui se répande par le bouche à oreille, le bouche à bouche et le son des oreillers.

Je vous souhaite de pleinement vivre votre nouvelle solitude.

MZ « 

J’ai envoyé un texto à Martha dans la minute qui a suivi. J’écrivais: tu as raison, je suis un vieux singe, oublie moi, pense aux gorilles et crée un réseau social au parc de Bwindi, ou à Entebbe, bref efface-moi de tes relations internautiques, je suis à cran, lessivé, mais…vivant!

Je n’ai jamais reçu d »accusé de réception de mon texto. Mais aux dernières nouvelles, la population de gorilles ougandais était en progression. Le monde est bien fait.

 AK Pô

16 07 11

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :