les mardis de la poésie : Alexandre Vialatte (1901-1971)

 

Je veux comme
un enfant sauvage…

Je veux comme un enfant sauvage
Courir dans les tristes palais
Où mon cœur contemple en image
Mademoiselle de Galais,
La belle dame qui promène
En de nostalgiques domaines
L’âme d’un monarque exilé.

Je veux, couronné de cerises,
M’habiller en prince chinois,
Je veux régner sur des banquises
Qui porteraient des noms danois.
Mon cœur qui vole et qui frivole
Attrape les poissons qui volent
Sur la route de Mandalay

Alexandre Vialatte

 

tiré du site : https://poesie.blogs.la-croix.com/216-2/2019/11/22/

Un de mes auteurs favoris, plus connu en tant qu’écrivain et auteur de rubriques délicieuses et très documentées…A lire!

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Vialatte

2 commentaires sur “les mardis de la poésie : Alexandre Vialatte (1901-1971)

  1. Comme tu dis, Vialatte est plus connu pour ses chroniques parues dans La Montagne que pour ses poèmes, mais c’est d’autant mieux de remettre ceux-ci en lumière !

    Quelque part, ce poème me fait penser à Asie de Tristan Klingsor (mis en musique par Ravel) :


    Je voudrais voir la Perse, et l’Inde, et puis la Chine
    Les mandarins ventrus sous les ombrelles
    Et les princesses aux mains fines

    Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :