un jour l’aigle mourra

Regarde l’aigle disait mon père

Et sache que malgré ses plumes

Il ne saura plus voler dans l’air

La liberté des hommes a tout perdu

Et ces êtres qui se croyaient au-dessus

Loin des gens, rapaces nichés dans leurs aires

Offrant leur mépris au reste du monde

Dans notre tombeau de croyances

Imbécilement nous accompagneront.

Regarde la montagne disait mon père

Elle tremble sous nos pas

Nous avons beau admirer la nature

Un jour viendra où elle sera torture

Nous connaîtrons la faim la soif

Et tuerons cet aigle qui nous nargue

Car l’heure sera venue de la liberté

De l’homme a tout massacrer.

19 02 2020

AK

(photo Sebastiao Salgado)

Un commentaire sur “un jour l’aigle mourra

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :