Nous avons écrit ce que nous possédions : le chaos et le néant

Un jour les murs écriront la fin de nos histoires guerrières

Alors qu’encore debout nos bras chargés d’armes lourdes

Nous signerons de nos dernières salves les parpaings morts

Toujours dressés, les monuments érigés en actes de décès

Au pied desquels personne ne viendra pleurer, juste sourire

A ces souvenirs emportés par nos haines, nos amours et la chair

Bien enveloppée dans nos balles ardentes nos trous de cul

Nos religions factices et leurs feux d’artifice, fin de bal

Minuit aura sonné sous les carapaces fragiles des cloportes

Et ce rêve impuissant qui attend en dormant un matin clair

Au réveil lira sur ce fracas de tirs les mots sur l’invincible mur

Où nous avons écrit ce que nous possédions : le chaos et le néant.

08 03 2020

AK

4 commentaires sur “Nous avons écrit ce que nous possédions : le chaos et le néant

  1. Merci Karouge pour le lien.
    Je ne connaissais pas ce film, mais il a l’air croquignolet.
    Sinon, en BD, il y a eu Astérix chez Rahazade !
    Et prochainement (mais quand ?) sur mon blog, un article sur les Mille et une nuits, qui traitera, notamment, de Schéhérazade vue par Rimsky-Korsakov et par Ravel…
    Très bonne soirée à toi.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :