les mardis de la poésie : Juliet, Juliette, il voit des Juliet(te) partout!

Tout d’abord l’aimable Charles Juliet:

 

mes outils

je me les suis

façonnés

 

mes dalles

je les ai extraites

charriées taillées

polies

 

mais achevé

mon apprentissage

alors qu’ il me faut

commencer à graver

 

quel mot choisir

quelle phrase inventer

qui dirait:

 

les murailles franchies

les marches forcées

les années errantes

les affres de la soif

l’inévitable agonie

 

et quel autre mot

quelle autre phrase

évoquerait

l’oeil qui s’inverse

sonde ses tréfonds

accueille une autre

lumière

 

laisse l’un

dresser en lui

ses forêts

 

 

déverser

ses torrents

 

lui céder

ses immensités

sans frontières

 

 

 

Charles JULIET, AFFÛTS, 

P.O.L,1995, p.156.

tiré du site : https://la_cause_des_causeuses.typepad.com/attentivement_charles_jul/po%C3%A8mes-de-charles-juliet/

 

ensuite la petite Juliette rondelette :

 

 

 

la plus célèbre :

 

4 commentaires sur “les mardis de la poésie : Juliet, Juliette, il voit des Juliet(te) partout!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :