l’amour au temps du virus

 

Sur la peau cuivrée du vent mes doigts glissaient

Contre ta chair, ta solitude pâle comme l’albâtre

Dans la pénombre tu souriais qu’un homme enfin

Te caresse, parcourt ton ventre, tes seins, tes doigts

Dans le silence désormais profond de la rue, des cris

Des crimes qui chaque soir hurlent à la mort des loups

Des hommes abandonnés contre la chair des amours nus

Tu souriais, et mes doigts parcouraient ton corps

S ‘abandonnant à ces plaisirs que l’on disait vulgaires

Melmoth errant sur nos vies condamnées, je fuyais

Dans ton plaisir mes larmes et mes mille jeunesses

Vin de paille du Jura sur la blanche caresse de l’hiver

Mes doigts glissaient sur la peau cuivrée du temps

L’horloge jouait de son balancier la frénésie du vent

Dans la pénombre nos yeux nos corps perdus, immondes

Que chassait Achab, nos chairs grasses abandonnées

Si utiles à la science, aux cuisiniers, tels des canards gras

Tous les champs alentour de nos vies minuscules

Nos amours si festives dans les andains des moissons

Vin de paille et courtes échelles dans la grange à foin

Des crimes contre le cuivre blond de ta peau inhumaine

Tuer dans la pénombre tes lèvres qui s’entrouvrent, ces yeux

Que le silence rend à la vue, cette idée saugrenue de jouer

A vivre à deux, en attendant de mourir seuls.

07 04 2020

AK

Quelques titres de livres pour perdre le moral!

La peste  de Camus

L’amour au temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez

Le hussard sur le toit de Jean Giono

Le mal de la terre d’André de Richaud

Le journal de l’année de la peste de Daniel Defoë

9 commentaires sur “l’amour au temps du virus

      • Pour la Mort à Venise, il s’agit d’une épidémie de choléra à Venise que, dans un premier temps les autorités ne veulent pas annoncer pour ne pas faire fuir les touristes (je n’invente rien…). voir mon récent billet de blog sur l’opéra que BRITTEN en a tiré.
        Pour le Masque de la mort rouge, il s’agit (je cite de mémoire parce que ça fait très longtemps que je l’ai lu [pour te dire, c’était au millénaire précédent, il y a 1000 ans, donc !]), d’une épidémie de peste qui se répand au cours d’un bal !

        Aimé par 1 personne

      • c’est aussi un film de Visconti (« mort à Venise »). J’irai visiter ton blog sous peu (le temps de retrouver mon carnet de vaccination, des fois qu’il soit contagieux!)😂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :