Miguel Angel Estrellas, Los Gatos : le temps des dictatures (qui renaissent aujourd’hui)

Petit  plongeon dans le Passé où l’on découvre que l’Histoire devient une ritournelle, en Amérique du Sud, et pas que là…

dans le registre musique classique, Miguel Angel Estrellas.

Extrait de Wikipédia : « Il fuit le régime argentin en 1976 à cause des persécutions dont il fait l’objet de la part de la junte militaire. En 1977, il est détenu en Uruguay à Montevideo, où il subit des tortures2,3. Durant sa détention, il continue à jouer dans sa cellule avec un clavier muet. Il est libéré en 1980 à la suite des pressions internationales (en particulier de Yehudi MenuhinNadia Boulanger et Henri Dutilleux)4. Il se réfugie alors en France. »

 

 

 

Los Gatos :

Source France Culture : emission JUKE BOX

(extrait du résumé, mais aussi à écouter)

Le 28 juin 1966, une junte militaire prend le pouvoir. Les membres de cette « révolution argentine » entendent lutter contre “la généralisation de la démoralisation et du scepticisme, l’apathie et la perte du sentiment national », mais aussi résoudre le problème de l’instabilité politique chronique tout en contrant la montée des opposants marxistes.

Symbole de cette reprise en main musclée, la junte met au pas les étudiants dont le nombre a presque doublé en une décennie. Le 29 juin a lieu la “Nuit des longs bâtons”, évacuation brutale de plusieurs universités de Buenos Aires. C’est que la jeunesse inquiète les vieux généraux.

Cette jeunesse qui, de Buenos Aires à Córdoba ou Mendoza, s’entiche de rock, notamment, pour la capitale, dans le quartier populaire de Once. C’est là qu’au printemps 67, se forme l’un des premiers groupes de rock argentin, Los Gatos, qui publie “La balsa”.

 

Paroles en français (cf ci-dessous)

Le radeau

Je suis très seul et triste ici,
Dans ce monde abandonné,
J’ai envie de m’en aller
À l’endroit que j’aime le plus.
Il me manque quelque chose pour partir,
Car je ne peux pas y aller à pied.
Je construirai un radeau
Et j’irai me naufrager.
Je dois trouver beaucoup de bois,
Je dois en trouver, n’importe où.
Et quand mon radeau sera prêt
Je partirai vers la folie
Avec mon radeau, je m’en irai me naufrager.

https://lyricstranslate.com/fr/la-balsa-le-radeau.html

5 commentaires sur “Miguel Angel Estrellas, Los Gatos : le temps des dictatures (qui renaissent aujourd’hui)

  1. Je me souviens l’avoir entendu en concert au milieu des années ’80, et c’était sublime.
    Et je me demandais comment fait-il, après avoir été torturé, privé de piano, pour revenir avec une telle force musicale. (Mais je crois que la réponse est dans la force de la musique même…)
    Bonne journée à toi, Karouge.

    Aimé par 1 personne

    • Bonne réflexion en effet. J’avais entendu une interview dans laquelle il racontait son séjour en prison, les touches qu’il avait dessiné sur une table en bois et les heures qu’il passait à jouer sur ce piano muet…ce témoignage m’avait marqué.
      Bonne journée Maëstro!

      Aimé par 1 personne

  2. Aaaaaaaah Chopin… je fonds de plaisir en l’écoutant !

    Pour le reste ce que je ne comprends pas, c’est que l’on SAIT et que nous ne nous protégeons pas en changeant les gouvernement dès que l’on perçoit ce que nous percevons actuellement.

    Aimé par 1 personne

      • Et c’est quoi au juste la « démocratie » ? C’est se faire dicter nos faits et gestes en infantilisant les gens et en leur faisant payer leur désobéissance ? Oui je sais… il faut un peu cadrer les indomptés en cette période, mais ce qui est admis « pour un temps » risque d’être définitif après ce temps… Cuba, oui c’est terrible, terrible parce que les gens ont été terriblement appauvris. mais la censure et la pauvreté n’arrivent-elles pas à pas de loup chez nous ? je dis cela, je ne dis rien… je ne fais pas de politique, j’observe et sans doute mes observations sont-elles discutables, je l’admets, personne n’ayant exactement la même dioptrie ! 😉

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :