hé Pépère, c’est par ici, la sortie!

 

Enfin, monsieur, il respirait à peine quand on l’a enterré

Certes, mais c’était mon père, vous auriez pu le prévenir

Que je viendrai à son enterrement, non ? C’est votre boulot !

Oui, monsieur, je le dirai à notre directeur, cependant

Quel est votre choix : cryogénisation ou crémation ?

Vous me demandez si je préfère le cône glacé ou l’icône carbonisée

C’est ça ? Mais ai-je vraiment le choix ? Et vous, que feriez-vous

A ma place ? Oh, moi, monsieur, j’opterais pour la moins chère.

Attention, monsieur, précisez : la moins chère ou la moindre chair ?

Vous me direz que conserver durant quelques millénaires la peau

Du pépère, au risque qu’il ne s’éveille un matin frais comme un gardon

Alors que le même parti en fumée n’ensemence que des milliers

D’esclaves qui lui ressembleraient, enfants du néant nés de la poussière

Vous me demandez ce que je ferais à votre place, monsieur,

Or la place que j’occupe est exactement la vôtre : celle du choix.

Ma fonction est très simple : dois-je compter votre père

Au nombre des invités  pour rentabiliser ma facture ?

18 05 2020

AK

(France Culture : « Bonjour ! A quoi ressemble un père ? Existe-t-il ? Peut-on s’en passer ou faut-il toujours s’en créer ? Voici quelques questions qui nous occuperont ce jeudi. »)

2 commentaires sur “hé Pépère, c’est par ici, la sortie!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :