on pourrait en rire, si rire rimait avec Syrie

Je ne sens rien

Sur les corps nus les corbeaux signaient

Avec leur bec la vérité des temps

Sang séché et peaux noircies,os blanchis

Métiers rudes mais nourrissant les damnés

Corbeaux, pies et passereaux becquetant la vermine

Ils aimaient à rire devant le festin des massacres

Se nourrissant à pleines ventrées de la misère

Et de la mort ambiante. Il ne fallait plus penser

Juste ingurgiter les sommes astronomiques

Vivre dans les palais offerts par la gueule béante des morts

Le goût de ces corps nus mutilés que leur offrait la guerre

Avait le parfum des ors, la volupté des monstres

Repus dans leur exil doré, ignorants que la terre

Toujours renaît en folles herbes que l’on nomme justice

Et que six pieds sous terre les pissenlits chatouillent

De leurs racines les êtres malfaisants qui régnèrent

A peine un temps, un petit temps qu’oubliera l’Éternité.

AK

19 06 2020

L’actu :

Paris (AFP). Biens mal acquis: Rifaat al-Assad condamné à Paris à quatre ans de prison, son patrimoine français confisqué

extraits de l’article  paru ici : https://www.lecourriercauchois.fr/actualite-253287-paris-afp-biens-mal-acquis-rifaat-al-assad-condamne-a-paris-a-quatre-ans-de-prison-son-patrimoine-francais-confisque

« Parmi les biens confisqués par la justice en France figurent deux hôtels particuliers dans les beaux quartiers parisiens, une quarantaine d’appartements, un château, des haras dans le Val-d’Oise Une propriété a aussi été saisie à Londres. »

« Ancien pilier du régime de Damas, Rifaat al-Assad fut le chef des forces d’élite de la sécurité intérieure, les Brigades de défense, qui avaient notamment réprimé dans le sang une insurrection islamiste en 1982. Il en garde un surnom, « le boucher de Hama ». »

« Lui qui n’avait aucune fortune familiale en Syrie avait alors bâti un empire immobilier évalué aujourd’hui à 800 millions d’euros, principalement en Espagne mais aussi en France et en Grande-Bretagne, qui a tardivement éveillé les soupçons. »

5 commentaires sur “on pourrait en rire, si rire rimait avec Syrie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :