Bleu-noir pétrole

Il serrait dans ses poings une motte de terre

Plus dure que le basalte plus âcre que la soif

Des robinets coulaient l’eau noire du pétrole

Mais sa langue séchait sous l’encombrant soleil.

Dans la tranchée de roc courait le pipe-line

Lui avec sa pelle jetait une alèse de pierres

Sous le ver maudit qui traverserait les frontières

Dont jamais il ne verrait les lacs et les ruisseaux

Seules les marées noires les sources polluées

Il creusait sans arrêter le progrès, ne rêvait plus

L’eau qu’il avait connue dans la grande rivière

Aspirait désormais le sang de cette motte

Qu’il se mit à sucer pour mourir sans crier.

18 08 2020

AK

3 commentaires sur “Bleu-noir pétrole

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :