Jeux de société(s) moribonde(s)

Comme chacun sait ou pas :  les Jeux olympiques se tiendront du  au 

Comme je ne suis qu’un minuscule pion sur cette planète je me suis autorisé à transformer les tensions internationales en activités ludiques, avec la participation (mes documents planqués dans une banque suisse attestent la véracité de leur consentement à jouer) des grands de ce monde. Ainsi, voici quelques disciplines et challenges que les médias, dont internet, pourront nous abreuver durant des semaines, remisant les guerres et les conflits de tous ordres dans les placards déjà bien remplis de confitures corruptives :

Un tournoi de ping pong entre D.Trump et Xi Jin Ping (lieu : Oulan Bator, Mongolie, date 2021. Retransmission planétaire par Huawei ou Apple, les discussions sont en cours).

Concours de marelle entre Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky, président de l’Ukraine. Le jeu sera agrémenté de petits ponts et d’un plus important, dit « pont de Crimée » situé près du Donbass, juste au-dessus de la case 6. Il sera en fer soudé avec de la poudre de neurotoxique organophosphoré, puis bétonné à la méthode dite Navalny. (Les travaux sont en cours au Proche et Moyen Orient).

Un match de football entre Jaïr Bolsonaro et Nicolàs Maduro, président du Venezuela. En direct live depuis le stade de Maracana de Rio de Janeiro, avec entrée gratuite pour tous les habitants des favelas atteints par le coronavirus (les 80 000 places sont déjà réservées). Les vénézuéliens pourront en outre regarder le match à la télé, s’ils ne l’ont pas déjà vendue pour acheter à manger et si l’électricité se maintient au moins le temps de la seconde mi-temps.

Un concours de tir au fusil d’assaut entre le président philippin Rodrigo Duterte et Alexandre Loukachenko, le duel se composant de tirs à balles réelles. Les avions pour la rencontre (prévue à Omsk, en Russie, selon l’avancement de la déforestation aux Philippines et des incendies en proximité de la Sibérie).

Une épreuve de tir à la corde raide entre l’UE et Recep Tayyip Erdogan, imperator de l’Empire Ottomaniaque. ( Les Kurdes se sont inscrits mais l’ONU a perdu les fiches. Il est vrai que c’est un tel bordel qu’un souffle de vent, historique ou pas, fait envoler tout papier dans cette grande tragédie).

Un match de base ball entre Benyamin Netanyahou et Mahmoud Ahmadinejad, arbitré par Mahmud Abbas , au son des trompettes de Jéricho, du chant du muezzin et des canons sans Pachelbel

Bien entendu, beaucoup manquent à l’appel (rien sur les africains, j’ai honte ! Il y en a un bon gros paquet!). Mais je ne suis qu’un pion minuscule sur ce vaste échiquier et un autre pion, sur une case proche située ma gauche va m’exclure de ce jeu d’échecs permanents que le profit et l’immunité, la corruption et le pouvoir de quelques uns sur tant de millions d’autres ont. Allez, fais-moi sauter, je n’ai plus envie de jouer !

29 08 2020

AK

Une archive INA rigolote :

 

https://www.ina.fr/contenus-editoriaux/articles-editoriaux/1989-quand-le-chroniqueur-s-emmele-les-pinceaux-dans-ses-gadgets/

5 commentaires sur “Jeux de société(s) moribonde(s)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :